Les Disciples d'Athéna Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Humour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 07:57 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Emission 8 : La roue de l’infortune

Crispé, Alberich se rendit à la buvette du studio. Hélant le barman, un dénommé Shiva, il commanda quatre cocktails quelconques. Shiva, histoire de faire sa promotion, lui répondit :
- Je vais te préparer des « Molotov », ma spécialité. Un quart wisky, un quart vodka, un quart rhum et un quart mercurochrome, pour la couleur. Avec ça, tes amis vont littéralement péter le feu.

Très habile, le disciple de Shaka se saisit d’un shaker, de quatre verres et d’autant de bouteilles. Les quatre cocktails furent disponibles une nanoseconde plus tard. Un autre client du bar, déjà bien éméché, admira :
- Wouah, comment t’as fait ça ? Tu as été si vite que j’ai eu l’impression que t’avais cent bras !
Désolé, Shiva clama au poivrot :
- Jabu, je t’avais bien dit de ne pas approcher Bud ! Regarde dans quel état tu es maintenant ! Si tu bois un verre de plus, tu vas t’effondrer sur le comptoir !
- Ouais, comme d’habitude en somme, répliqua le Saint de bronze. Comme si je servais à autre chose, dans cette foutue série ! Monsieur kurumada, je vous remercie de m’avoir promu… chef de mon bataillon d’élite ! A choisir, j’aurais souhaité mourir au champ d’honneur… plutôt de me coltiner ces quatre nullos…

Discrètement, Shiva susurra au guerrier divin :
- Toi qui aimes les bons placements, je te conseille d’investir dans ce bar. Tous les frustrés et les ratés de la série, et Dieu sait qu’il y a, viennent continuellement y oublier leur désillusion. C’est une affaire on ne peut plus juteuse, crois-moi.
- Je vais y réfléchir, dit le viking. Pour les cocktails, ajoute-les sur la note de la production. Ca leur fera les pieds, aux deux fossiles.

Coursier forcé, Alberich emporta les quatre verres sur un plateau d’argent. Mais, plutôt que de rallier directement le plateau d’enregistrement, il fit un crochet par une partie du temple laissée à l’abandon. S’assurant que personne ne lui collait aux basques, il se terra dans un coin sombre et appela :
- Belle sorcière, m’as-tu amené l’objet de notre transaction ?

Subitement, une porte secrète s’ouvrit dans un mur. Pandora, précédé par Zelos, apparut alors sous les yeux avides du nabot d’Asgard. La sœur d’Hadès, sans préambule, présenta alors une fiole contenant un liquide peu ragoûtant. Alberich, joyeux, annonça :
- Parfait, je vois que tu n’as eu aucune peine à me confectionner le poison que je t’avais demandé !
Pandora, fixant le présentateur d’un air souverain, rétorqua :
- Aucun poison, aussi virulent soit-il, ne saurait venir à bout de ces trois Dieux et de leur maléfique président. Cette fiole contient une décoction tout autre.
- Comment !? s’étonna le viking. Qu’elle est donc cette bouillie informe ?
- Un concentré laxatif détonnant, badina la jeune fille. Les membres du jury sont peut-être insensibles aux toxines empoisonnées mais je doute sincèrement que leurs systèmes digestifs résistent à cette potion.

Alberich, retrouvant sa gaieté, s’empara aussitôt de la fiole et déversa son contenu dans chacun des cocktails.
- Ces ignorants vont découvrir ce qu’il en coûte de contrecarrer mes plans, siffla-t-il. Lady Pandora, je te remercie pour cet appui inespéré. Que me voudra ce service ?
- Absolument rien, répondit la jeune femme, en tournant les talons. Nous aussi, gens d’Hadès, avons un compte à régler avec ces quatre mécréants.
- Tu pars déjà, se désola le viking. Nous n’avons pas même pu discuter d’une autre point capital. Tu sais, depuis que je me suis emparé de la place de Kanon, je vois les choses en grand. Comme toute célébrité, il me faut désormais une belle plante à accrocher à mon poignet. Cette place pourrait t’échoir, si tu…
- Navrée, répondit Pandora. Les prétendants m’arrivant, en se tenant sur la pointe des pieds, aux aisselles, ne sont pas mon type d’homme. Toutefois, si tu parviens à gravir encore quelques échelons, nous en reparlons.

Hautaine, le « top model » de l’autre monde s’évapora. Zelos, toujours aussi vil, lança au présentateur :
- Lady Pandora est une artiste en herbe. Depuis peu, en plus de la harpe, elle s’adonne au chant et à l’écriture. Pour la conquérir, tu devras te montrer romantique et mettre à ses pieds un royaume entier. A bon entendeur…

Alberich grogna. Décidément, aujourd’hui, tous s’étaient donnés le mot pour lui mettre des bâtons dans les roues. Prenant son mal en patience, il retourna sur le plateau. Mais, aux portes de celui-ci, il constata avec effarement que l’enregistrement avait repris sans lui.

Affolé, il regagna aussitôt la scène, s’attendant à être accueilli par les huées d’un jury trop content de pouvoir le dévaloriser. Mais, étonnement, son retour en fanfare ne causa pas le moindre émoi. Alberich, médusé, s’aperçut alors que le public était, dans son intégralité, figé dans une expression de totale stupeur. Observant l’équipe technique, qui avait subi le même sort, le guerrier divin murmura :
- De la pierre !? Qui a pu… ?

Abasourdi par le silence de mort régnant sur le studio, Alberich comprit ce qu’avaient dû ressentir les premiers archéologues ayant mit à nu le mausolée de l’empereur Qin. Mais, fort heureusement, la voix tonitruante de Lucifer vint mettre un terme à son angoisse grandissante :
- Je bien dois l’admettre, voilà une démonstration qui ne me laisse pas de marbre.

Alberich, rassuré pour l’audience, découvrit d’autres âmes vaillantes. Le jury, à l’exception d’Abel, était encore de chair et d’os. Poséidon, quittant ses binocles teintés, palpa l’épaule du frère d’Athéna et dit à Lucifer :
- Tes lunettes de soleil sont formidables ! Le pouvoir pétrifiant n’a pas eu prise sur nous. Cependant, je ne comprends pas pourquoi cela n’a pas fonctionné avec Abel ?!
Le prince des ténèbres, ôtant à son tour les Rayban, qu’il avait récupéré dans une vente aux enchères du film « Men in black », répondit :
- Quelqu’un aura certainement interverti la paire de lunettes lui étant destinée par une imitation des plus quelconques. Ce genre d’humour potache ne laisse, dans mon esprit, pas de doute sur l’identité du ou de la coupable.

Eris, se sentant visée, s’adressa alors au Saint d’argent faisant office d’attraction du moment :
- Généralement, je me montre assez avare de compliments, mais je dois bien reconnaître que ton numéro de magie m’a bluffé. Transformer tous les abrutis du studio, et certainement tous les spectateurs qui nous regarde, en pierre, c’est tout bonnement monstrueux. Argol, pour moi, tu as gagné ton ticket pour la prochaine manche du concours.

Lucifer et Poséidon, heureux d’avoir enfin déniché la perle rare, acquiescèrent de bon cœur. Le Saint de Persée remercia d’une courte révérence. Avant qu’il n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit, l’ange déchu lui décocha :
- Bien, tu as assez joué. Défige donc cette populace, qu’elle puisse assister à ton heure de gloire.
- La défiger !? répéta Argol. Mais, noire altesse, c’est impossible ! Les effets du bouclier de la Méduse sont irréversibles. Quiconque croise le regard foudroyant de la gorgone est condamné à demeurer éternellement une statue de pierre.

Eris, voyant les corbeaux de Jamian se poser sur Abel, badina :
- Un Dieu devenant sa propre statue de culte. C’est une façon crétine, mais néanmoins originale de passer à la postérité. Regardez comme ces volatiles lui rendent déjà hommage.

Poséidon, plus pragmatique que sa collègue, déclara au même instant :
- Corrige-moi si je me trompe, mais ton numéro, aussi spectaculaire soit-il, est donc d’une parfaite inutilité. Où se situe l’intérêt de métamorphoser tout le monde en pierre si, justement, personne ne peut admirer le résultat ?
- Ben, bafouilla Argol, c’est vrai que je n’avais pas appréhender les choses de cette manière. Toutefois, je…

Lucifer, juge parmi les juges, annonça :
- Malheureusement, nous devons te disqualifier et, pire encore, t’ôter le pain de la bouche. Pour briser la malédiction, tu vas devoir renduire en miettes ton précieux bouclier.
- Vous n’y pensez pas, s’offusqua Argol. Ce bouclier est mon seul gagne-pain ! Sans lui, qu’est-ce que je vais devenir ?
- La production t’indemnisera au centuple, certifia Lucifer. Je te le jure sur mon honneur de diable repentant !

Pas vraiment convaincu, le Saint d’argent hésita et, finalement, fracassa le bouclier de la méduse sur son genou droit. Peu de temps après, ses victimes commencèrent à s’animer. Lucifer, hochant le menton, rappela à Argol :
- Mon garçon, voici une devise qui te sera utile à l’avenir : n’accorde aucune confiance aux promesses des membres d’un jury d’émission de télé-réalité. An vérité, ils se fichent des candidats comme de leur première chemise. Tous ce qui leur importe, c’est de combler les producteurs et d’éviter que des petits combinards comme toi leur fassent débourser un centime. Adieu !!

Traîtreusement, le prince des ténèbres abaissa sa molette fatidique, gommant ainsi le Saint d’argent de la liste des vainqueurs potentiels. Alberich, avant que le public et les téléspectateurs ne recouvrent leur forme originelle, cracha au jury :
- Vous vous êtes permis de continuer l’émission sans moi, le présentateur vedette ! Franchement, vous n’êtes vraiment pas très fair-play ! Je croyais que l’on devait enterrer la hache de guerre !?

Eris, toujours aussi aimable, lui renvoya :
- A qui la faute ? Tu as mis trois plombes pour nous ramener quatre malheureux cocktails tiédasses ! Tu n’espérais tout de même pas que nous allions retarder l’enregistrement pour un avorton qui n’est même pas fichu de savoir lire l’heure !

Alberich, à cette seconde, fit un effort considérable pour ne pas décapiter la déesse de son plateau. Très mielleux, il répondit :
- Vous avez raison. Cela m’apprendra à traîner en chemin. En parlant de cocktails, que penseriez-vous de vous désaltérer avant que le show reprenne ?
- Trop tard, refusa Lucifer. Le public est presque dégivré. Cache ton plateau derrière ce pupitre, nous en profiterons à la pause.

Le viking, s’en prendre le temps de recoiffer sa mèche rebelle, fit alors face à la caméra. Pendant qu’il s’excusait de « l’incident technique » qui l’avait retenu en coulisse, Abel étira ses membres endoloris et questionna :
- Aurais-je manqué un épisode ? J’ai l’impression d’avoir piqué un petit roupillon. Qu’est devenu le bel hidalgo qui devait nous divertir avec son numéro de prestidigitation ?
- Il a choisi d’épouser une autre carrière, s’amusa Eris. Il a délaissé la scène pour se consacrer à la spéléologie.
- Ah ? s’étonna le Dieu du soleil. Mes amis, je doute qu’il y ait un rapport, mais quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ai-je des plumes de corbeaux dans les cheveux ?
- Silence, tonna Lucifer, notre lilliputien favori nous amène de la nouvelle chair à canon.

Effectivement, Alberich accompagna trois guerriers devant le jury. Poséidon, la main appuyée sur la joue, les présenta alors :
- Tiens, les Abyss Saints ! Moi qui pensais que, de tout les candidats, les titans décrochaient la palme de la laideur... Finalement, il y pire ailleurs !
Lucifer, au bord de la rupture d’anévrisme, s’écria alors :
- Mais qu’est-ce que c’est encore que ces guignols ? Vous n’allez tout de même pas me dire que ces trois pyjamas sur pattes sont des Saints d’Athéna ?!
- En fait, personne ne sait vraiment qui ils sont, l’informa Eris. D’ailleurs leurs origines sont sujettes à polémique. Certains fans prétendent qu’ils font partis intégrantes de la garde du sanctuaire, d’autres qu’ils ne sont rien d’autre qu’un rajout moche et inutile de l’anime. Quelques originaux pensent également qu’ils seraient des hommes de Poséidon qui auraient changé de camp.

Le souverain des mers, méprisant, répondit :
- Je l’attendais celle-là. Pourquoi, dés qu’il y a un losers dans le coin, il faut que je me le farcisse ? Objectivement, vous ne pensez pas que mon « armée » est déjà composée d’assez de mauviettes sans qu’on n’y rajoute ceux-là ? Tiens, d’ailleurs, où sont-ils passés ?

Abel, démêlant avec hargne sa tignasse revêche, éclaira la lanterne de son confrère :
- Ces pauvres hères se sont enfuis. Je n’ai pas très bien compris pourquoi, d’ailleurs. Comme ils mourraient de chaud sous leurs costumes en latex, je leur ai permis de, discrètement, siroter les boissons qui étaient derrière ce pupitre. Bizarrement, à la première gorgée, ils se sont pliés de douleur et se sont carapater en direction des toilettes.

- Encore raté, songea Alberich. Aujourd’hui, dame fortune ne me sourit décidément pas.
Lucifer, paraissant lire dans ses pensées, l’apostropha subitement :
- Ces cocktails ! Aurais-tu eu, par hasard, l’idée saugrenue de le pimenter d’un ingrédient de ta fabrication ?

Le guerrier divin, qui n’aimait pas du tout les têtes de mort qui avaient remplacé les iris de Satan, recula prudemment et essaya :
- Je… J’avoue que j’y ai ajouté un peu d’hydromel de mon royaume…pour le goût… Sa date de péremption était sûrement arrivée à échéance… ce qui explique que…
Alberich, reculant encore, buta contre le torse de Belzébuth. Il sentit immédiatement l’ombre menaçante des autres serviteurs diaboliques se posaient sur lui. Très pale, il réfléchit rapidement et proclama :
- Nous sommes encore à l’antenne ! Vous savez aussi bien que moi qu’une vendetta en direct produirait un véritable…
- Erreur, lui apprit Lucifer, la publicité a été lancé depuis deux bonnes minutes ! En ce moment, nous avons cédé la place à un spot vantant l’assurance-vie ! D’ailleurs, j’espère que tu as souscrit ce genre de contrat !
- Banqueroute, philosopha Eris. Dommage, ce nain avait un tel potentiel !
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Fév - 07:57 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 09:07 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Chrysos a écrit:
Jabu, je t’avais bien dit de ne pas approcher Bud ! Regarde dans quel état tu es maintenant !

Quel imbécile ce Jabu...
Chrysos a écrit:
- Je bien dois l’admettre, voilà une démonstration qui ne me laisse pas de marbre.

Beau jeu de mots.
Chrysos a écrit:
Le prince des ténèbres, ôtant à son tour les Rayban, qu’il avait récupéré dans une vente aux enchères du film « Men in black »



Chrysos a écrit:
Je l’attendais celle-là. Pourquoi, dés qu’il y a un losers dans le coin, il faut que je me le farcisse ?

Bonne question.

C'était super, comme les précédents. Il y a plus de fautes d'orthographe et de frappe que d'habitude semble-t-il.
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Lilas
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 290
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Point(s) de Cosmos: 893
Moyenne de points de Cosmos: 3,08

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 10:22 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

genial !!

Revenir en haut
Mozart
Disciple d'Athéna Divin
Disciple d'Athéna Divin

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 1 563
Localisation: Dans mes octaves
Masculin
Point(s) de Cosmos: 7 408
Moyenne de points de Cosmos: 4,74

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 12:42 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

-
- Smile -Jolie petite suite ,en fin pas si petite que ça !

- -Une autre belle expréssion ;" Vous n’allez tout de même pas me dire que ces trois pyjamas sur pattes sont des Saints d’Athéna !

- Laughing -toujours aussi bonne lecture !
_________________
Parrain...


Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 12:56 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Mozart a écrit:


- -Une autre belle expréssion ;" Vous n’allez tout de même pas me dire que ces trois pyjamas sur pattes sont des Saints d’Athéna !

Oui, passage marrant... Chrysos, tu aurais pu préciser que l'un d'eux a un saladier retourné sur la tronche!!! --->

_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 18:17 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Emission 9 : Change de look… et aussi de job

Après les interminables pages de bandes annonces de la chaîne, le tournage put reprendre dans la plus absolue sérénité. Le public amorphe, seule constante de l’enregistrement, constata que le présentateur avait encore fait les frais du « siége éjectable » de l’émission. A la place de l’asticot d’Asgard, les spectateurs découvrirent une magnifique jeune femme blonde. Vêtue d’une robe de soirée rouge au décolleté provoquant, cette plantureuse apparition avait des formes généreuses, des lèvres charnues et un regard indigo sensuel.

Eris, écumant que cette belle danoise focalise toute l’attention masculine, critiqua :
- Quelle vulgarité ! Avec sa teinture filasse et sa robe dégriffée, elle ressemble à une poupée Barbie ! Non vraiment, elle n’a aucune classe !
Lucifer, absorbé par la vision de cette authentique sirène, répondit :
- Pardon ? Tu disais ?
La déesse, à bout de nerfs, s’écria :
- Je disais que je ne supporte pas ce genre de copinage ! Il est anormal que cette tanche nordique récupère la place laissée vacante par Alberich, sous le prétexte fumeux qu’elle fut autrefois la « nounou » de l’hôte de Poséidon !
- Je ne vois pas où se situe le problème, intervint justement le seigneur des sept mers. Thétis est très compétente. Sans cela, je ne l’aurais pas si expressément recommandé à nos hauts dirigeants.
- Bien sûr, jacassa Eris. J’imagine parfaitement les compétences dont cette bimbo doit se prévaloir…

Thétis prit à cœur de remplir son nouveau rôle de potiche à la perfection. Elle se fit donc muette comme une carpe, fit frétiller ses beaux atouts, avant de s’effacer docilement devant le candidat suivant. Lucifer, identifiant ce dernier, éructa :
- Encore lui !? Je croyais pourtant qu’il avait eu son compte !

Mû, la chevelure volant au vent comme dans les spots publicitaires d’une grande marque de shampoing, marcha nerveusement vers le jury. Poséidon, baillant à s’en décrocher la mâchoire, annonça :
- J’ai gagné mon pari ! Ne vous avais-je pas prédit qu’il referait bientôt surface ?
- Une chose est certaine, répliqua Abel, les chirurgiens du studio sont de véritables orfèvres. A sa mine de poupon, jamais l’on ne pourrait appréhender l’épouvantable déculottée qu’il a subie.
- Ce petit coquin a dû prendre goût à la fessée, ricana Lucifer. Il revient pour avoir sa dose !

Le Saint, sans relever les allusions du président du jury, sortit un feuillet de sa manche et claironna haut et fort :
- Madame et messieurs les membres du jury, ceci est un extrait du règlement de l’émission ! Comme vous semblez l’ignorer, je vais vous donner lecture d’un paragraphe fort édifiant ! Il est stipulé noir sur blanc que : « la participation à ce divertissement est ouverte à Tous personnages de la galaxie Sainte Seiya » ! Par corollaire, en m’interdisant de faire la démonstration de mon incommensurable talent, vous vous êtes embourbés dans la plus odieuse illégalité ! Aussi, j’exige réparation, ainsi que…

Coupant la chique à Mû, une myriade de plumes dorées se mit à virevolter autour de son visage androgyne. Sans crier gare, deux surprenants compères apparurent au dessus de son crâne, avant de l’écraser de tout leur poids et de l’encastrer violement dans le sol.
- Désolé, dit l’un d’eux. Nous avons mal calculé notre point de chute.
- Au moins, nous lui aurons rivé son clou, ajouta le second quidam, en s’époussetant avec soin. Il ne reste plus qu’à le recouvrir d’une couche de ciment, pour les finitions, et il n’y paraîtra plus !

Lucifer, reconnaissant ses curieux parachutés, s’exclama :
- Odysseus et Théseus ! Vous tombez à pic, c’est le cas de le dire ! Mes suiveurs et moi-même languissions de ne plus être conviés aux réunions d’anciens élèves anges ! La franche camaraderie et les batailles de polochons des dortoirs de l’Olympe nous manquent ! Fidèles lieutenants, que penseriez-vous d’évoquer le bon vieux temps en faisant rôtir deux poulets dodus et joufflus ?

Odysseus, s’essuyant consciencieusement les pieds sur la colonne vertébrale de Mû, répondit à l’emporte-pièce :
- Toujours à ressasser les vieilles querelles… Ce que tu peux être rancunier, cher ex-collègue ! Tes ulcères se porteraient beaucoup mieux si tu acceptais enfin de tourner la page. Après tout, ce licenciement t’a plutôt été bénéfique. Il t’a permis de voler de tes propres ailes et de te bâtir un empire colossal.
- C’est vrai, approuva son semblable. Ta réussite fulgurante en a d’ailleurs surpris plus d’un sur l’Olympe. Mieux encore, elle a fait effet boule de neige. D’autres anges ont fini par sauter le pas et ont opérés un virage à 180 degrés dans leur plan de carrière. A ce sujet, tels que tu nous vois, nous ne sommes plus les angelots superficiels et butés d’autrefois. Depuis déjà quelques millénaires, nous avons mis notre génie au service de l’humanité.

Lucifer, grinçant des dents, récria :
- Vous, pitoyables bouffons emplumés, vous êtes mis au service de l’humanité !? J’aimerais bien savoir de quelle manière !?
- De la plus raffinée qui soit, affirma Théseus. Désormais, nous officions dans l’ombre des grands de ce monde, sculptant et modelant, de nos ciseaux affûtés, les coiffures qui donnent aux stars ce halo immatériel. En un mot comme en cent, nous sommes désormais coiffeurs visagistes de stars.

Cabotins, les deux anges prirent une pose boudeuse devant la caméra. Le prince des ténèbres, estomaqué, traduisit :
- Vous vous êtes transformés en shampouineurs de grandes huiles !? Vous avez dû rester trop longtemps à bronzer sur votre petit nuage ! Bien que vous soyez mes ennemis héréditaires, je me dois de vous signaler que cette conduite est indigne d’un ange au sens premier du terme !

- Ne sois pas si mesquin, riposta Odysseus. Chacun se doit là où ses talents seront le plus appréciés. Mon complice et moi avons toujours été doués pour transcender la tignasse la plus ordinaire en féerie capillaire. Il suffit d’observer nos coiffures respectives pour s’en rendre compte.
- Oui, l’appuya Théseus. Qui plus est, tes inestimables confrères pourront témoigner pour nous des bienfaits de nos soins. Ils sont, tout trois, de fidèles clients de notre modeste échoppe.

Lucifer, sidéré, fixa un regard inquisiteur sur les membres du jury. Courageusement, Poséidon lui apprit :
- Ben quoi ? Tu n’imaginais quand même pas que nos permanentes et nos colorations étaient naturelles. Régulièrement, la plupart des personnages de la série ont recours aux mains graciles de ces deux experts, pour une petite « mise en pli » de bon aloi.
- Tout à fait, claironna Odysseus. Que tu le veuilles ou non, inestimable président, nous pouvons prétendre au titre d’artiste. Ce qui nous permet de poser notre candidature à la phase de sélection de cette émission souveraine. Malgré les griefs qui nous ont opposés, j’espère que tu ne feras pas valoir ton droit de veto pour nous en interdire l’accès.

L’ange déchu, se grattant le cuir chevelu, finit par annoncer :
- Soit ! Pour rien au monde, je ne manquerais l’occasion de vous voir vous ridiculisez devant un parterre aussi fourni, espèces de piafs endimanchés ! Vous avez ma bénédiction ! Show must go on !

Théseus acquiesça et arracha le micro des mains de la douce Thétis. Micro qui n’avait d’ailleurs, comme sa propriétaire, qu’une fonction purement décorative.
- Public adoré, commença l’ange blond, vous allez assister à un défilé assez inhabituel. Une fois n’est pas coutume, nous vous prions cordialement de concentrer votre attention sur leur coupes de cheveux divers et variés des différents mannequins qui vont se succéder sur le plateau, plutôt que sur leur physique émacié. En piste !

Misty, à cet instant, pénétra sur le studio. De sa démarche chaloupée, il s’avança au ralenti devant le jury, pendant que Théseus commentait :
- Ce modèle porte fièrement le nom de coupe « Lady Oscar », cheveux longs dans le dos et mèches croisées avec finesse sur le front. Elle se destine avant tout aux hommes qui n’ont pas peur d’afficher leur part de féminité et connait un succès indiscutable auprès des jeunes filles en fleurs.

Misty, traînant le pas, fut bientôt remplacé par un Shura impétueux. Rappelant à lui son sang de matador, il défila tête haute et muleta au poignet. L’ange, un peu déconcentré par ses fesses dramatiquement plates, déclara :
- Voici l’exact opposé de la coiffure précédente, nous la nommerons « coupe à pique ». Disponible en une infinitude de variantes, elle se caractérise par les mèches épineuses qui la composent et, généralement, par ses pattes fournies empiétant sur les joues. En résumé, une coupe pour les hommes « qui en ont ».

Shura, par une cabriole, disparut du studio. A sa place, un autre Saint d’or se matérialisa : Milo. Odysseus, prenant le relais de son comparse, commenta :
- Ici, nous vous demandons de prêter l’œil à la coloration de ce fier étalon. Comme chacun sait, la teinture bleue est notre marque de fabrique. Même à l’heure actuelle, elle demeure très en vogue auprès d’une majorité de soldats de tous bastions. Le bleu, une valeur indémodable pour vos cheveux.

Sur ce slogan pitoyable, Bud entra en scène. L’allure incertaine, il regrettait amèrement les litres de whisky qu’il avait ingurgité quelques minutes auparavant. Malgré cela, il afficha un sourire vengeur et marmonna dans sa barbe :
- Syd, mes longues années de malnutrition auront portés leurs fruits. Cette fois, c’est moi qui aie été choisi.
Théseus, infatigable, annonça :
- Voici notre dernière trouvaille. Nous l’appelons la coupe « Tecktonik », car elle a été unanimement adopté par les pratiquants de cette nouvelle, autant qu’éphémère, danse. Chevelure nuque longue, souvenir des années 80, et crête de coq sur le front, vos enfants adoreront.

Bud, nauséeux, fut contraint d’écourter son défilé. Il se précipita aux toilettes, espérant secrètement que les Abyss Saints avaient fini par libérer les lieux. Odysseus, pris de court, proclama :
- Nous allons donc passer au modèle suivant ! Que… !? Modèle suivant, s’il vous plaît !
- Changement de programme, l’interrompit un inconnu, il n’y aura pas un modèle, mais quatre !

Quatre Saints d’or, Saga, Aldébaran, Camus et Ayolia, pour ne pas les nommer, firent irruption sur le plateau. Saga, en chef de file, cracha aux deux coiffeurs vedettes :
- Alors messieurs, on pavoise, on barbotte dans l’autosatisfaction ! Mais, plutôt que vos réussites, le public aimerait certainement connaître vos échecs les plus monumentaux ! N‘est-ce pas, Aldébaran ?

Le Saint du Taureau, furieux, ôta son casque cornu, révélant ainsi son crâne aussi lisse qu’une boule de billard.
- Voyez le résultat de votre soi-disant lotion revitalisante, dit-il. A ça oui, mes cheveux ont poussé en un temps record, pour mieux se faire la malle par la suite ! Regardez-moi, je suis maintenant aussi repoussant que Tatsumi !

Ayolia, devançant son semblable, s’écria alors :
- Et si nous parlions maintenant de vos glorieuses colorations ! Lequel de vous deux a eu la brillante idée de me métamorphoser en carotte péroxydée, dans l’épisode G ?! Franchement, vis-à-vis de mes fans, j’ai l’air de quoi ?

Camus, prenant la balle au bond, renchérit :
- Vos teintures sont tout simplement minables ! Il n’a fallu qu’une semaine pour que ma coloration vire du bleu/noir au caca d’oie/vert/bleu/moche ! Et c’est pire encore pour Saga ! Dès qu’il s’énerve un peu, sa couleur disparaît et laisse transparaître sa tignasse prématurément grisonnante !
- Nous voulons être remboursés, résuma le Saint des Gémeaux, comptant et avec les intérêts !

Odysseus et Théseus, sentant que la situation leur échappait, s’exclamèrent en cœur :
- Bon, il se fait tard, on va devoir vous quitter ! Ne vous dérangez pas, on trouvera la sortie !

Dans une séquence que n’aurait pas renié Benny Hill, les deux anges s’enfuirent à tire-d’aile avec, à leurs basques, les quatre Saints d’or, prêts à leur remonter les bretelles jusqu’aux auréoles. Lucifer, décroisant les bras, souffla alors :
- Cette émission devient du grand n’importe quoi ! Pendant la page de publicité, j’aurai un conciliabule avec les directeurs de casting ! S’ils persistent à nous refourguer des ahuris de cette envergure, je m’engage à les éplucher au canif rouillé !
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Revenir en haut
Mozart
Disciple d'Athéna Divin
Disciple d'Athéna Divin

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 1 563
Localisation: Dans mes octaves
Masculin
Point(s) de Cosmos: 7 408
Moyenne de points de Cosmos: 4,74

MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 19:10 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

-
Smile -d'autres phrases qui sont pas mal ;

-- Laughing Thétis prit à cœur de remplir son nouveau rôle de potiche à la perfection .

-- Laughing Vous vous êtes transformés en shampouineurs de grandes huiles !?  Vous avez dû rester trop longtemps à bronzer sur votre petit nuage !


- Laughing - Lequel de vous deux a eu la brillante idée de me métamorphoser en carotte péroxydée,


- Surprised -pas mal comme suite ,on verra au prochain épisode aprés la pub ,jolie histoire !
_________________
Parrain...


Dernière édition par Mozart le Jeu 7 Fév - 21:31 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Lilas
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 290
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Point(s) de Cosmos: 893
Moyenne de points de Cosmos: 3,08

MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 19:47 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

je suis morte de rire devant mon pc .C'est toujours un regal a lire!!

Revenir en haut
Lilas
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 290
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Point(s) de Cosmos: 893
Moyenne de points de Cosmos: 3,08

MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 19:47 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

je suis morte de rire devant mon pc .C'est toujours un regal a lire!!

Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Sam 9 Fév - 22:55 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Toujours aussi génial. J'aime bien l'arrivée inopinée des 4 Golds..
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 17:43 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Emission 10 : Satanique académie

Lucifer ne se fit pas longtemps attendre. Escorté de ses lieutenants, il revint au bout de trois minutes, les mains couvertes de sang. Exigeant un linge pour se rincer, il annonça à ses compères :
- Le problème est résolu ! Après quelques négociations, j’ai obtenu que les candidats les plus « inadaptés » à l’émission soient immédiatement éliminés ! Désormais, nous ne recevrons plus que le haut du panier !
- J’en ai rêvé, Lucifer l’a fait, se moqua Eris. Mon petit doigt me dit que nous allons manger des groupes de chevelus hurlant jusqu’aux calendes grecques !
- Cela m’ennuie de l’admettre, mais je partage l’avis de notre minorité sexuelle, l’appuya le frère aîné d’Athéna. Vu le look des derniers candidats en lice, il y a peu de chance qu’ils viennent pour une démonstration de macramé.

Devant une Thétis anémique, six bonhommes encagoulés surgirent des contreforts du plateau. Attendant en vain que la foule les acclame, ils finirent par arracher leurs suaires miteux et se prosternèrent devant le jury. A une seule exception, tous étaient vêtus d’armures plus sombres que la nuit et équipés d’instruments aussi improbables les uns que les autres.

Leurs identités ne resta pas un mystère bien longtemps, car il se présentèrent comme étant Queen, Gordon, Sylphide, Valentine et Pharaon, Spectres d’Hadès de leur état. Le dernier homme, seule note de lumière dans cet océan lugubre, se nommait Orphée, modeste paladin enrôlé de force dans cette triste aventure.

Lucifer, l’œil pétillant, s’exclama en les voyant :
- Un groupe de Metal ! Les vents de la désolation vont souffler sur le plateau !
Les trois autres membres du jury, qui supputaient déjà la cacophonie imminente, se consultèrent brièvement. Le seigneur des mers, témérairement, dit à Lucifer :
- Tu sais, nous n’avons pas l’oreille aussi fine que toi. Il nous sera donc impossible de juger à sa juste valeur la performance de ces… euh… charmants gothiques. Je propose que nous allions signer quelques autographes pendant que tu….
- Pas question, tonna l’ange déchu et dictateur. Le jury se doit d’assister à Tous les numéros ! Si vous ne croyez pas, relisez votre contrat ! C’est écrit noir sur blanc à la soixantième page !

Abel, tentant le tout pour le tout, sortit l’épais bottin qui lui faisait office de contrat avec la production. Epluchant la page incriminée, il s’écria :
- Enfer et Damnation, il a raison. La clause existe vraiment, seulement l’écriture est si minuscule qu’une mouche aurait besoin d’un microscope pour la déchiffrer.
Eris, atteinte d’une violente migraine, s’écria :
- Bon, si rien ne sert de fuir, autant qu’on en finisse. Aussi écœurante qu’elle soit, envoyez la sauce !

- Une seconde, rétorqua Valentine, nous attendons notre chanteur. Sous son apparence actuelle, il a un peu de mal à se traîner.
Le Spectre désigna une forme gluante qui peinait à rejoindre l’entrée du plateau. Quand elle eut ralliée la scène, cette ignominie vociféra :
- Bravo les gars ! Bel esprit d’équipe ! Vous auriez tout de même pu m’aider à gravir ces foutus escaliers !
- Tu n’as qu’à t’en prendre qu’à toi-même, riposta Sylphide. Si tu n’avais pas insisté pour te métamorphoser sur scène, tu n’en serais pas là !

Echaudée, la masse gélatineuse expédia plusieurs jets de morve en direction de son collègue. Touché au visage, il se courba de douleur et déclara :
- Ok, oublie ce que je viens de dire ! Mais, par sa seigneurie Hadès, bouge toi un peu le train ! Le jury va finir par s’impatienter !
- Très bien, acquiesça le blob, je vais taché d’écourter le processus. En avant !

Sans crier gare, l’espèce de gelée royale avariée se déchira. Une chenille géante s’en extirpa et s’entoura aussitôt d’un lourd cocon de soie. Après quelques instants, le cocon en question laissa filtré un désagréable ronflement nasal. Pharaon s’approcha alors du ballot de soin et pinça l’une de ses cordes. D’une note suraigu, ressemblant au bruit de la fraise d’un dentiste, il réveilla le dormeur. Majestueux papillon, Myu perfora soudain le cocon et, pour la forme, fit voleter une escouade de papillons chimériques dans le studio.

Quelques papillons osèrent même s’approcher du redoutable service d’ordre. Ce à quoi Belzébuth, se tournant vers Eligor et Moa, remarqua :
- J’ai déjà vu ça quelque part ! Ne me dites pas que vous êtes abaissés à plagier l’entrée en scène de ce Spectre !? Franchement, vous ne vous êtes pas foulés !
Eligor, découpant méthodiquement les papillons passant à portée de griffes, rétorqua :
- Tu peux parler ! Le Garuda servant d’emblème à ton armure, tu n’as pas été le pêcher bien loin !
- Que celui qui n’a jamais péché me jette la première pierre, clôtura le bras droit de Lucifer.
A peine l’ange déchu eut-il fini sa phrase, qu’un immense rocher, venant de nulle part, l’écrasa. Shaka, au premier rang du public, adressa alors un salut provocateur aux autres suppôts de Satan. Atomisant le rocher, Belzébuth lui rendit son salut et, crispé, mit en garde ses comparse :
- Méfiez-vous de vos écarts de langage ! Le gourou blondinet n’a toujours pas encaissé la rouste impie que nous lui avons infligée ! A la première occasion, il ne se gênera pas pour nous exorciser façon films d’horreur !

Sur scène, l’ambiance était tout aussi électrique. Les Spectres, prenant leurs marques, firent quelques accords, histoire de faire monter la pression. Orphée, comme possédé, exécuta un solo endiablé de sa lyre. Malheureusement, une de ses cordes cassa avant qu’il n’ait pu donner la démesure de son talent.
- C’est pas vrai, grogna-t-il. Quel est l’infâme saboteur qui a encore joué de la tenaille sur ma corde G ? Je vous préviens, je refuse de la tenir à nouveau entre les dents ! Au dernier concert, j’ai failli me déchausser la mâchoire !
- Débrouille-toi comme tu veux, mais mets-la en sourdine, ordonna Myu. Dorénavant, je ne veux plus entendre que la résonance de ma voix cristalline ! Let’s rock !!!

Au diapason, le groupe de l’outre monde fit cracher les décibels. Leur musique, croisement de beuglement inhumains et de riffs saturés, charma immédiatement Lucifer. Pour un peu, le souverain des ténèbres aurait jailli sur la scène comme un beau diable et se serait lancé dans un pogo enfiévré.

De son côté, Abel, amateur de symphonies plus douceâtres, tentait vainement de se boucher les oreilles. N’y tenant plus, il se perça les tympans, espérant ainsi mettre fin à ce supplice auditif. Poséidon, qui avait déjà expérimenté ce genre de solutions radicales, s’adressa à son sub-conscient en ces termes :
- C’est inutile ! Sourd ou pas, tu ne couperas pas à ce récital ! Au royaume sous-marin, mon hôte s’est crevé les tympans plus de quinze fois pour échapper au concerto quotidien d’un de mes généraux ! La seule attitude à avoir, c’est de prendre son mal en patience et d’attendre la fin de l’orage !

Plus extremiste que ses collègues, Eris, elle, n’était pas décidée à subir encore bien longtemps ce brouhaha innommable. S’emparant de sa lance effilée, elle arma son bras et mit Myu en joue.
- Sale moucheron, grimaça-t-elle. Je vais t’apprendre, moi, à nous polluer les antennes !

Myu, inconscient du danger qui le guettait, s’époumona de plus belle sur la scène. Toutefois, un événement imprévu empêcha Eris de mettre fin à ce tapage nocturne. Un autre Spectre, apparut derrière Gordon, venait de projeter son fouet en direction du chanteur. Comme un serpent, le fouet enserra la gorge de Myu et le décapita très proprement.

Rune, rappelant son arme à lui, souffla :
- Enfin ! On ne s’entendait plus crier !
Horrifié, le reste du groupe s’arrêta de jouer comme un seul homme. Thétis, sortant exceptionnellement de sa prostration, applaudit l’acte salutaire du nouveau venu et lui dit :
- Merci infiniment ! J’ai beau être une sirène, je n’ai jamais rien entendu de plus abrutissant que ces vocalises !
Rune, très prévenant, lui fit un baisemain et répondit :
- Ce fut un plaisir, gente dame ! Ces barbares ont établi leur studio de répétition à deux pas du tribunal dont j’ai la garde. C’est bien simple, leur vacarme perpétuel m’a rendu allergique au plus insignifiant murmure.

Lucifer, scandalisé, se précipita subitement sur le Spectre. L’agrippant par le collet, il le souleva du sol et, yeux dans les yeux, l’interrogea :
- Pourriture flageolante ! Qui t’a permis de flageller ainsi ce flamboyant flamant ?
- Lâche-le Lucifer ! Tes lubies lunatiques dévalorisent le lustre de ce lupanar !

Cinq autres silhouettes menaçantes se formèrent à l’entrée du plateau. Les Spectres et Orphée, pris sur le fait, ouvrirent une haie d’honneur aux trois juges des enfers, à lady Pandora et à sa majesté Hadès lui-même. Epée au fourreau, le Dieu des morts marcha d’un pas cadencé vers l’ange déchu. Lucifer, reposant Rune sur le sol comme un sac à patates, déclara :
- Quel honneur ! Monsieur le nécrophile en chef vient prendre part à notre petite kermesse ! Aurais-tu également un talent caché dont tu souhaiterais faire profiter la caméra ?

Hadès, l’œil torve, ramassa la caboche de Myu et, sans le moindre égard, lui donna une tape sur la joue pour la « réanimer ». Miraculeusement, la tête du Spectre s’éveilla et, en reconnaissant son souverain, vira au pale.
- Myu, commença le souverain d’Elysion. Peux-tu me répéter les consignes que je vous ai données au dernier briefing ?
- Sous… bafouilla le Spectre du Papillon, sous aucun prétexte les Spectres ne devront participés à « A la recherche de l’incroyable talent de la nouvelle star de Saint Seiya ». Quiconque enfreindra cette règle encourra les pires sévices…

Sans plus rien ajouter, Hadès confia la meilleure partie de Myu à Rune et défia du regard Lucifer.
- Comme l’on se retrouve, clama le maître d’Hypnos et Thanatos. Tu sembles en meilleure condition physique que lorsque, jadis, je t’observais depuis le vasistas de ta cellule !
- Merci de t’inquiéter de ma santé, approuva le diable. Tu n’as pas répondu à ma question. Est-ce seulement pour ramener tes brebis égarées sur le droit chemin que tu te permets de fouler ainsi mes plates-bandes ?
- Plates-bandes ! s’emporta Hadès. Fieffé hypocrite, tu ne manques pas d’audace ! Non seulement, tu joues les filles de l’air, en t’évadant avec mes prisonniers de marque, mais en plus tu plagies sans vergogne mes idées les plus brillantes ! Ton émission n’est qu’une resucée sans envergure de « A la recherche de l’incroyable talent de la nouvelle âme », l’émission dont je suis le producteur exécutif !

Pour plus de compréhension, Hadès expliqua brièvement ce qu’était ce divertissement « révolutionnaire ». Un jury, composé des trois juges et de Pandora, devait chaque jour estimait le talent des nouvelles âmes arrivant dans leur royaume. Filmés 24 heures sur 24, les candidats trépassés suivaient des cours insipides et jouaient des coudes pour devenir l’ultime star du royaume souterrain. Histoire de pimenter l’enjeu, le gagnant recevait un droit à la résurrection pour lui ou un de ses proches.

Lucifer, imperméable aux accusations du Dieu des morts, intervint :
- Ce n’est que coïncidences si ces deux émissions se ressemblent ! Par ailleurs, en voyant en moi le cerveau de cette affaire, tu me surestimes grandement ! Je ne suis qu’un maillon insignifiant de la chaîne !
- Je mettrais mes ailes à couper que c’est toi qui tires toutes les ficelles, insista Hadès. Mais ne te repose par sur tes lauriers, je compte porté plainte pour plagiat ! Mes avocats vont te plumer comme un dindon !
- Impossible, ricana le président du jury. Tu sais bien que ce corps de métier m’a prêté allégeance voici fort longtemps ! D’où crois-tu qu’ils puisent cette promptitude aux mensonges ?

Furieux, Hadès fit volte-face et claironna à ses troupes dissidentes :
- Allez, on rentre ! Savourez bien de vos derniers instants de liberté ! Une fois aux enfers, je vous réserve un traitement de faveur !
Orphée, profitant de l’objectif de la caméra, apostropha inopinément le seigneur noir :
- Majesté Hadès, à propos du prix décerné aux gagnants de l’émission, quand ma douce Eurydice pourra-elle regagner la surface ? A force de patienter, j’ai bien peur qu’elle n’ait pris racine !
- Nous en reparlerons en temps voulu, éluda Hadès, politicien sur le retour.

Pendant que la délégation des enfers s’éloignait, un Spectre, furtif, s’approcha du jury et murmura :
- Psst ! Si les inscriptions sont encore ouvertes, j’aimerais participer ! J’ai un numéro de marionnettiste pas piqué des hannetons et…
- Minos, au pied !!!
- Oui seigneur Hadès, j’arrive ! Je vous laisse ma carte, rappelez-moi si ça vous intéresse…

A son tour, Minos quitta le plateau. En chemin, il croisa le chemin des Corona Saints d’Abel. Bélanger, songeur, se pencha alors vers Jao et lui dit :
- Ce juge me rappelle vaguement quelqu’un. Mais qui, ça je l’ignore.
- Moi aussi, lui apprit son semblable. Et c’est étrange car j’ai la même impression de déjà vu pour ses deux comparses.
- Oubliez-les, s’immisça Atlas, c’est bientôt l’heure de la pause syndicale. Le petit Seiya me manque tellement que j’ai les phalanges des poings qui me démangent.

Abel, s’assurant que le cortège d’Hadès ne reviendrait plus, dit aux membres du jury :
- Eh bien, je n’ai pas compris un traître mot du discours de ce mystérieux jeune homme. Mais, aux veines de colère qui n’ont cessé de croître sur son front, je suppose qu’il n’était pas venu pour prendre le thé. Qui était-ce ?
- Devine abruti, répliqua Eris. Tu connais beaucoup de personnes capable de converser avec une tête décapitée et se baladant avec trois paires d’ailes dans le dos ?
- Pardon ? répondit Abel. Je ne devrais pas m’en plaindre, mais je suis incapable de percevoir le son de ta voix criarde. Pourrais-tu parler plus lentement, que je puisse lire sur tes lèvres ?
- La rumeur était donc fondée, constata Eris. Cette pratique a fini par le rendre sourd ! Par pitié, que quelqu’un envoie la pub, notre cher Abel a besoin de consulter un spécialiste !
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mar 12 Fév - 22:31 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Lilas
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 290
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Point(s) de Cosmos: 893
Moyenne de points de Cosmos: 3,08

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 17:52 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

vraiment genial

Revenir en haut
Mozart
Disciple d'Athéna Divin
Disciple d'Athéna Divin

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 1 563
Localisation: Dans mes octaves
Masculin
Point(s) de Cosmos: 7 408
Moyenne de points de Cosmos: 4,74

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 22:18 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

-
-Oui ,vraiment c'est une bonne lecture !

--quelques bonne interprétations !

--Mon petit doigt me dit que nous allons manger des groupes de chevelus hurlant jusqu’aux calendes grecques

--La clause existe vraiment, seulement l’écriture est si minuscule qu’une mouche aurait besoin d’un microscope pour la déchiffrer.

--Echaudée, la masse gélatineuse expédia plusieurs jets de morve en direction de son collègue

-- J’ai un numéro de marionnettiste pas piqué des hannetons et

-- Par pitié, que quelqu’un envoie la pub, notre cher Abel a besoin de consulter un spécialiste !

-Cette manière de tourner les phrases ,,et les idées que tu trouves pour continuer l'histoire ,c'est super !
_________________
Parrain...


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 22:36 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Bien, merci à tout deux.

Vos encouragements me font toujours chauds au coeur.

Quand je suis là, je tiens à préciser que l'idée du groupe de metal vient de Sorensen. Je me suis seulement permis quelques arrangements par rapport à ce qu'il m'avait proposé pour rester raccord avec le scénario.

D'ailleurs, si quelqu'un d'autre à des idées à me proposer, je suis tout ouïe.

Sur ce, un peu de silence dans la salle et à bientôt pour le prochain chapitre!
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 19:41 (2008)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star... Répondre en citant

Chapitre cool, avec mon idée du groupe de métal. Mais pourquoi ne pas avoir inclu Sorento? Je comprends que tu n'aies pas intégré Mime puisqu'il est déjà apparu dans ton histoire, mais Sorento n'a pas encore été mis en scène, à moins que j'aie oublié.

Chrysos a écrit:
Au diapason, le groupe de l’outre monde fit cracher les décibels. Leur musique, croisement de beuglement inhumains et de riffs saturés, charma immédiatement Lucifer. Pour un peu, le souverain des ténèbres aurait jailli sur la scène comme un beau diable et se serait lancé dans un pogo enfiévré.


Pour ceux que ça intéresse, et afin de joindre le texte à la musique, je propose d'écouter le morceau joué par les spectres : http://www.megaupload.com/fr/?d=JX3EQ8CU. (The Man you're not)
Chrysos, voilà la chanson dont je te parlais et que j'ai interprétée l'autre jour sur le chat.

Sinon ça pourrait être ça aussi : http://www.megaupload.com/fr/?d=XL2EJXXN (The fall of men)
En fait, celle-ci correspond mieux au texte car elle fait plus cacophonie. Elle est plus violente, ce qui explique sans doute les réactions des membres du jury...

Qu'en penses-tu Chrysos?
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:55 (2017)    Sujet du message: A la recherche de l'incroyable talent de la nouvelle star...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Humour Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com