Les Disciples d'Athéna Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

The andromeda story
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Sérieux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 09:24 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

THE ANDROMEDA STORY

1) Retour mouvementé

L'histoire prend place peu de temps après la bataille contre Hadès. Un avion de la fondation Kido se pose sur une petite île proche de l'Ethiopie. A son bord se trouve un couple bien connu, venu en pèlerinage sur leur site d'entraînement.
- Shun, nous sommes arrivés!... Qu'y a t il? Tu as l'air songeur?
- ... Ce n'est rien June. J'étais seulement perdu dans mes souvenirs. Je nous revoyais, enfants, lors des sempiternelles leçons de maître Albior et...
- Moi aussi, il me manque. Mais, tu sais, il n'aurait pas aimé nous voir nous apitoyer ainsi. Il nous répétait toujours d'être fort face à l'adversité.
- Oui. Tu as raison. Viens, descendons.
- Soyez prudents, fit le pilote. Comme convenu, je reviendrai vous chercher dans quatre jours. Bon séjour!
- Merci capitaine! A bientôt!
Alors que le jet repartait, Shun constata:
- Etrange! Pas de comité d'accueil! J'avais pourtant prévenu Reda et Spica de notre venue.
- A ce sujet, je n'ai jamais compris comment tu as pu leur pardonner. Ils ont quand même voulu t'assassiner!
- A quoi bon les haïr pour cela? Chacun commet des erreurs, moi le premier.
- Tu es décidément trop candide, rétorqua June, en haussant les épaules. Si tu veux mon avis, nous devrions nous rendre au campement sans attendre. Ils ne viendront plus, à présent.
- Oui, je crois aussi. En route!
Alors que les deux adolescents remontaient le chemin conduisant à l'ancien fief d'Albior, le brouillard s'éleva subitement. A mesure qu'ils approchaient du campement, le brouillard paraissait s'épaissir de plus en plus.
- Tu as remarqué cette brume? C'est la première fois que je vois pareil phénomène sur l'île!... Shun? Qu'est-ce qu'il y a ?
Le Saint d'Andromède venait de buter sur quelque chose. Ce quelque chose n'était autre que le corps sans vie de Spica. A ses côtés, gisait également le cadavre de Réda.
- Quelle horreur, fit June, en tentant de prendre le pouls de Réda. Qui a bien pu leur faire ça?
- Je l'ignore. Mais cela à l'air récent. Nous...
Coupant la parole au Saint de bronze, un homme jaillit du brouillard. Outre sa flamboyante armure couleur sang, nos deux héros ne purent distinguer son visage, caché par un heaume intégral. June, hargneuse, se redressa et l'apostropha sauvagement:
- Qui es-tu? Est-ce toi qui as mis à mort nos amis?
- Une question à la fois, veux-tu? Je me nomme Faust du Léviathan, l'un des sept esprits maudits. Et, pour répondre à ta seconde question, je ne suis pas l'auteur de cet autodafé. Lui, par contre...
Un autre individu était apparu dans le dos des deux Saints. Cet inconnu était bâti comme un lutteur et portait une lourde armure blanche gravée de multiples symboles ésotériques. Son visage carré, son teint de cuivre, sa chevelure épaisse et son regard sanguin le faisaient ressembler à un barbare des temps anciens.
- Je vous présente Abaddon du Déhémot, reprit Faust. Il n'est guère loquace, toutefois je vous déconseille fortement de l'énerver. Vos compagnons l'ont d'ailleurs appris à leurs dépens. Dire que ces jouvenceaux prétendaient pouvoir nous empêcher de vous rejoindre...
- Nous rejoindre? s'étonna Shun. Dans quel but?
Alors qu'il parlait, le frère d'Ikki perçut les radiations cosmiques de cinq nouveaux combattants s'approchaient.
- Andromède, tu es pareil à la description que l'on nous a faite de toi, ricana l'un des nouveaux venus, encore tapis dans le brouillard. N'as-tu donc aucun soupçon? Nous sommes ici pour prendre ta tête!
- Jamais je ne vous laisserez toucher à un seul de ses cheveux, hurlant June, en se jetant sur Faust.
L'esprit maudit du Léviathan, sans se fatiguer, repoussa simplement le Saint du Caméléon d'un "flash" de son aura.

2) Alliés imprévus

- June, cria Shun, en se jetant au chevet de son amie. Non!!
- Ne t'inquiètes pas pour elle, le rassura l'esprit maudit. Elle est juste sonnée. Sa misérable vie ne nous intéresse pas. Tu es le seul gibier que nous convoitons. Bien, nous sommes entre gens civilisés. Nous allons donc agir selon les règles de la bienséance. Chacun de nous va se présenter à toi. De cette manière, tu pourras choisir celui qui t'enverra dans l'autre monde. A moins, bien sûr, que tu souhaites nous affronter tous en même temps...
Abaddon, visiblement peu attentif ou peu patient, s'avançait déjà vers le disciple d'Albior. Il s'apprêtait même à lui faire découvrir de plus près son poing droit. Mais, brusquement, un nouvel arrivant expédia le potentiel bourreau de Shun au tapis.
- Ce n'est pas très correct d'attaquer par derrière, commenta alors le nouveau venu.
- Qui es-tu? lancèrent simultanément les autres esprits maudits.
- Je suis Rhadamanthe du Wyvern, répondit le sauveur, l'un des trois juges des enfers!
- Voyez-vous ça, observa Faust. L'un des spectres aurait donc survécu!
- Exact, répliqua le juge. Mais je ne suis pas le seul...
Deux silhouettes fendirent le brouillard, afin de se positionner autour des deux Saints. Leur identité ne resta pas un mystère très longtemps, car l'un d'eux s'adressa à l'assistance en ces termes:
- Minos du Griffon et Eaque du Garuda, pour vous servir!
Le Saint d'Andromède avait du mal à en croire ses yeux. Ses anciens ennemis étaient revenus d'entre les morts et, mieux encore, semblaient vouloir le protéger.
- Shun, confie-la moi, murmura Minos, en désignant June. Je te promets de prendre soin d'elle. Nous devons partir au plus tôt. Cette île est vraiment trop mal fréquentée.
Le Saint, au pied du mur, accepta bon gré mal gré.
- Vous allez partir, en effet, ironisa l'un des esprits maudits, à l'ouïe plus fine que ses comparses. Nous allons, de ce pas, vous offrir un allez simple pour le royaume des ombres! Royaume que, d'ailleurs, vous n'auriez jamais dû quitter!
- Ta proposition n'est pas dénuée d'intérêt, rétorqua Eaque. Nous prendrons le temps de l'étudier, mais pas ici! GARUDA FLAP!!!
Au grand dam des esprits maudits, un rai de lumière engloba Shun et les juges et les fit s'élever au firmament. Seul Abbadon, furieux, eut le réflexe de décocher une attaque énergétique à destination des fuyards. En vain, ceux-ci étaient déjà hors de portée.
- C'est insensé! A cette vitesse, ils ne tarderont pas à sortir de l'atmosphère terrestre! Qu'est-ce qui leur a pris?
- Imbécile! N'as-tu pas compris que ce n'était qu'une illusion?
L'auteur de cette constatation sortit de la brume. C'était un guerrier au faciès assez plaisant, mais dont les grands yeux noirs révélaient une insoutenable cruauté. Son armure, couleur de lapis-lazuli, moulait son corps fin et musclé et s'assortissait assez bien à sa courte chevelure blonde.
- Légion, déclara Faust. Que dis-tu là?
- Seulement qu'ils nous ont abusés. Pendant que nous nous extasions sur ce rayon lumineux, ils en ont profités pour s'échapper discrètement à travers la brume. Nous nous sommes faits avoir comme des débutants.
- En ce cas, qu'attendons-nous pour les poursuivre? demanda un autre esprit maudit. Je suis certain que tu sais déjà où ils se trouvent.
- C'est possible, répliqua le dénommé Légion. Ne vous rongez pas les sangs. Je m'engage, sur ce qu'il me reste d'honneur, à ramener leurs têtes ici même avant le coucher du soleil.
- Tu n'espères quand même pas que nous allons te laisser faire cavalier seul!? Eh, attends!
Légion venait de se dématérialiser. Ses compagnons, ruminant l'humiliation qu'ils venaient de subir, pestèrent de rage.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:32 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Déc - 09:24 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 10:17 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

Ho ho! Ca commence bien! Razz Les Juges des Enfers qui viennent aider Shun! Vraiment cool! Okay
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 20:18 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

3) La prison des anges déchus.

Pendant ce temps, à des milliers de kilomètres de l'île d'Andromède, quatre faisceaux lumineux atterrissaient devant une immense construction de pierre.
- Où sommes-nous? demanda, pour la forme, Shun.
- Nous nous trouvons au pied de la tour des âmes, répondit Minos. Cette bâtisse est la prison où les âmes des spectres furent emprisonnées durant presque 250 ans. Nous pensons que cet endroit fera une cachette idéale. Jamais les esprits maudits ne nous chercherons par ici.
- Mais... Qui sont-ils?
- Les pires fléaux de l'humanité, répliqua Eaque, en déposant l'urne du Caméléon à terre. Ce sont des humains qui, par intérêt ou par choix, vendirent leurs âmes au diable.
- Le diable!? Tu veux dire... Lucifer?
- Lui-même, continua le spectre du Garuda, en prenant un air grave. Les esprits maudits sont ses fidèles émissaires. Tu le sais sûrement, à l'aube de l'humanité, Lucifer, l'ange de lumière, défia l'autorité des dieux. Pour le punir, Zeus le condamna à être enfermé dans la plus sombre prison des enfers, en compagnie de ceux qui le suivirent dans sa rébellion. Malheureusement, son emprise sur les hommes, à qui il avait transmis la connaissance, ne périclita pas pour autant. Nombre d'entre eux lui sont encore dévoués corps et âmes. Les esprits maudits en sont un bien triste exemple.
- Mais, pourquoi s'en prennent-ils à moi?
- Tu connais déjà la réponse, intervint Rhadamanthe. La prison où croupit Lucifer est une création de notre seigneur, Hadès. Elle ne disparaîtra donc qu'à sa mort. Ce qui a bien failli se produire, quand Athéna le transperça de son sceptre. Heureusement, son âme parvint à se reconstituer partiellement dans ton corps, car tu fus son dernier hôte. Mais elle est très affaiblie, et si tu venais à mourir...
- Les dernières bribes de son être s'évanouiraient, poursuivit le Saint, et Lucifer serait libre.
- Exactement! Par bonheur, il resta suffisamment de pouvoir à l'âme de notre empereur pour nous ressusciter tout trois, afin que nous te protégions. Mais les esprits maudits sont extrêmement puissants. D'ailleurs, nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir leur échapper. En contrepartie, ils seront d'autant plus vigilants et déterminés, la prochaine fois que nous les rencontrerons.
- Nous nous doutons que tu dois être méfiant à notre égard, s'immisça Minos. C'est un sentiment amplement mérité, après la bataille qui nous opposa jadis. Mais, nous te prions à genoux de nous accorder ta confiance. De ta survie dépend non seulement la survie du genre humain mais peut-être plus encore. Je parlerai donc au nom de mes camarades en jurant que, quoi qu'il advienne, nous te défendrons coûte que coûte!
Shun avait la désagréable impression de vivre un rêve éveillé. Lui, le dernier rempart de l'humanité, se retrouvait contraint, de plus, à coopérer avec ses plus farouches adversaires. Il se demandait ce que son frère aurait pu faire devant une telle situation. Par association d'idée, une pensée fort déplaisante lui vint à l'esprit.
- Nous devons prévenir mes amis, dit-il. Les esprits maudits risquent de s'en prendre à eux pour me débusquer!
- Surtout pas, objecta Eaque. Il est plus que probable que les autres Saints de bronze aient déjà été placé sous étroite surveillance. Les avertir reviendrait à mettre inutilement leurs vies en danger. Actuellement, le mieux que nous puissions faire, c'est resté caché, jusqu'à ce que l'âme de notre souverain soit redevenue assez forte pour ressusciter d'autres spectres.
- Tss tss! Je doute que vous ayez le temps de mettre en pratique cet ingénieux plan de bataille!
Légion, l'air menaçant, se tenait en équilibre sur l'un des gigantesques visages ornant la tour.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:33 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 22:12 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

J'adore! Razz Moi aussi, j'avais eu l'idée de faire coopérer les 3 Juges... Avec les Golds! Wink Ca sera pour plus tard peut-être... Parce qu'ils sont vraiment classe. Okay

Tout ça promet! Mr. Green

La suite!
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 22:20 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

4) Le don d'ubiquité

- En fin de compte, les suppôts de Satan sont capables de réfléchir, observa Eaque. A qui avons-nous l'honneur?
- Je suis Légion, esprit maudit du Djinn!
- Etrange, remarqua Rhadamanthe, tu nous attaques seul! Que sont devenus tes tristes comparses?
- Je n'ai nul besoin d'assistance pour écraser quatre pitoyables insectes tels que vous, répliqua le guerrier du Djinn. Malgré tout, tu soulèves un point intéressant. Le rapport de force n'est pas respecté. Je vais y remédier! DJINN ASSAULT!!!
A cet instant précis, trois clones de Légion apparurent autour du petit groupe. Shun profita du court dialogue qui suivit pour se revêtir de son armure.
- Des illusions, soupira le spectre du Garuda. Quel flagrant manque d'originalité! Quelle est la règle du jeu? Retrouver l'original et le mettre à mort? Tout ceci sent le déjà-vu!
- Tu te trompes, le contredit Légion. Les règles ne sont pas forcément celles que tu crois! A l'attaque!
Les clones se jetèrent sur leur adversaire respectif. Shun et les juges constatèrent alors que ces pseudo illusions avaient du répondant et que leurs coups étaient bien réels. Toutefois, après quelques tours d'échauffement, les combats tournèrent à l'avantage des partisans d'Hadès. Minos, par exemple, tenait son rival prisonnier de son COSMIC MARIONNETON quand un fait surprenant survint.
Le spectre du Griffon, prêt à donner les coups de grâce à son ennemi, fut agrippé par deux nouveaux clones de Légion. Ses congénères n'étaient guère mieux lotis. Au fur et à mesure que le combat avancé, ils durent faire face à une véritable armée composée d'êtres rigoureusement identiques. Shun, qui avait dressé un cercle protecteur autour de lui, fit alors une découverte effarante. La pointe de sa chaîne s'affolait. Tour à tour, elle désigna chacun des clones de Légion, sans parvenir à choisir lequel était l'ennemi véritable.
- Chaîne nébulaire, dit-il à voix haute. Que se passe-t-il? Pourquoi n'arrives-tu pas à localiser l'original?
- Parce que nous sommes tous l'original, lui répondit le double le plus près de lui.
- C'est impossible!
- Bien sûr que si! Et ce grâce au don d'ubiquité! Cette technique permet à son utilisateur de se dupliquer à l'infini. C'est, pour unis dire, la faculté d'être partout à la fois. Admire!
Eaque, qui venait de balayer cinq adversaires avec son GALACTIC ILLUSION, fut traîtreusement agressé sur le flanc, par un nombre équivalent d'opposants. Rhadamanthe et Minos, pour leur part, commençaient également à être submergé par une véritable marée humaine.
- J'en aurai bientôt fini avec tes protecteurs, annonça l'esprit maudit. Andromède, je ne saurai trop te conseiller de te rendre. Tu t'éviterais ainsi bien des souffrances.
Sans rien répondre, le frère d'Ikki envoya la pointe de son arme en direction de son concurrent. Néanmoins, au lieu de frapper ce dernier, la chaîne déchira le continuum espace-temps, créant ainsi une brèche inter dimensionnelle. En désespoir de cause, le Saint s'engouffra dans cette faille et disparut de cette réalité. Légion, ne pouvant se permettre de perdre de vue son gibier de prédilection, lui emboîta aussitôt le pas. Les deux intrépides voyageurs arrivèrent alors dans une dimension insolite, de même type que celle que créait le Saint d'or des Gémeaux.
- Ingénieuse tentative, admit l'esprit maudit. Mais le passage dimensionnel est resté ouvert trop longtemps!... Mais... Que me l'arrive-t-il? Comment se fait-il que je ne puisse plus combattre contre les juges!?
- Je me doutais que ton pouvoir avait ce genre de limites, avoua Shun. Ton don d'ubiquité, aussi puissant soit-il, ne peut interférer d'un plan dimensionnel à un autre. En me suivant, tu as tout bonnement anéantis tous tes clones restés en arrière.
- Quoi? Tu oses prétendre m'avoir tendu un piège!?
- En effet! Faust, votre porte-parole, a avoué que j'étais votre cible prioritaire. J'ai donc supposé que tu focaliserais ton attention sur moi. Profite bien du paysage! A bientôt!
Le Saint, tracté par sa chaîne, se volatilisa par un autre portail dimensionnel. Féroce, l'esprit maudit du Djinn tenta de le suivre. Mais le passage se referma juste sous son nez. De retour sur terre, Shun fut apostrophé par les juges.
- Qu'est-il advenu de Légion? le questionna Eaque.
- En cette minute, il se trouve coincé dans un couloir inter dimensionnel. Je doute que nous ne le revoyions de sitôt.
- Tu as inversé les rôles, sourit Minos. C'étaient à nous de te secourir, et non l'inverse.
- Il est trop tôt pour se réjouir, les coupa Rhadamanthe. La cavalerie est en route!
Effectivement, deux cosmos malveillants s'approchaient à toute allure de nos héros. Rapidement, Minos prit alors la décision qui s'imposait:
- Partez, dit-il. Je me charge de les retenir!
- Comment, s'écria Eaque. C'est de la folie!
- Nous sacrifier tous serait stupide et criminel, renchérit le supérieur de Rune. Les autres esprits maudits ne vont pas tarder! Allez, disparaissez!
Shun voulut intervenir. Mais, devant l'absolue résignation du juge, il rendit les armes. Couvrant la fuite de ses amis, le spectre du Griffon attendit courageusement ses traqueurs. A vrai dire, il ne patienta pas très longtemps. Un guerrier, vêtu d'une majestueuse armure couleur d'opale, ne tarda pas à se présenter devant lui.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:34 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 23:19 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

5) Un roi sans sujets

- Quelle témérité, fit l'inconnu, en lissant sa barbe brune. Rester en barricade pour protéger la fuite de tes complices! Tu m'impressionnes, Minos!
Le juge étudia son nouvel ennemi des pieds à la tête. Il paraissait avoir un peu plus de "bouteille" que Légion. De solide constitution, il avait de longs cheveux bouclés, de même couleur que sa barbe épineuse. Les yeux verts et rapprochés, il se déplaçait avec grâce et aisance et s'amusait à laisser sa longue cape de soie vagabondait au gré du vent.
- Tu as un avantage indéniable sur moi, répondit Minos. Tu sais qui je suis, alors que j'ignore même jusqu'à ton nom.
- Pardonne-moi ce manque de courtoisie. je m'appelle Midas, esprit maudit du Korrigan!
- Midas!? Le roi légendaire capable, selon les rumeurs, de changer tout ce qu'il touche en or!?
- En chair et en cape! Admire!
Le serviteur de Lucifer effleura un rocher de sa main. Celui-ci, sans raison apparente, se métamorphosa alors en or.
- Le pouvoir de Melchior, le plus grand des alchimistes de l'empire des MÜ, reprit l'esprit maudit. Voici ce que sa seigneurie Lucifer m'a offert, en échange de ma totale dévotion à sa cause. Un bien modeste tribut, ma foi, en comparaison de ce don si essentiel.
- Ou de cette malédiction. On dit que, depuis le jour où tu acquis cette faculté dérisoire, tu ne peux plus toucher un être vivant sans le changer en or. On dit aussi que tes sujets, jalousant ton pouvoir, auraient tenté de t'extirper, par la torture, le secret de ta richesse.
- C'est exact. Mes sujets, mordant la main qui, pourtant, les avait nourris et protégés, marchèrent sur mon palais et exterminèrent méthodiquement mes gens, ainsi que chaque membre de ma famille. les scélérats ne l'emportèrent, pardonne-moi l'expression, pas au paradis. Les uns après les autres, j'ai traqué ces pillards et les ai changé en statue d'or. Une récompense qu'il ne méritait guère, soit dit entre nous. Mes mains transformèrent ses piètres paysans en véritable oeuvre d'art. A ce propos, tu devrais te féliciter de m'avoir comme adversaire. Grâce à moi, tu conserveras ta jeunesse intacte, éternellement figée et magnifiée par l'apparat de l'or.
- Tu pêches par excès d'optimisme. N'oublie pas que tu as en face de toi l'un des plus hauts dignitaires de l'empire souterrain. Je serai moins facile à vaincre que les paysans que tu as éliminés.
- Seul l'avenir nous le dira! GOLDEN ORB!!!
Le juge, sur le corde raide, évita in extremis une nuée de sphères dorées. Ces sphères atteignirent de plein fouet la tour. En dépit de sa taille cyclopéenne, celle-ci se métamorphosa entièrement.
- Sublime, s'extasia Midas, en contemplant sa nouvelle oeuvre. Voici une demeure qui conviendra parfaitement à notre maître, quand nous l'aurons libéré!
- Tu peux donc projeter ton pouvoir sur de courtes distances, constata le juge. Tu es plus dangereux que je ne le pensais au premier abord. Cependant, roi ou pas, entre mes mains, tu n'es qu'une marionnette. COSMIC MARIONNETON!!!
Une myriade de fils s'échappèrent des doigts du spectre du Griffon et paralysèrent l'esprit maudit du Korrigan. Impérial, Minos ajouta:
- Tu es désormais sous mon contrôle! Un seul geste de ma part et ta nuque sera brisé!
- Ah ha ah! Crois-tu sincèrement pouvoir m'arrêter avec ces gamineries? Regarde!
Soudainement, les fils du COSMIC MARIONNETON changèrent d'aspect et se colorèrent d'une étincelante teinte dorée.
- Ces fils seront le parfait conducteur pour mon GOLDEN ORB, annonça l'esprit maudit. En définitive, tu as scié la branche sur laquelle tu étais assis, en m'agressant de la sorte.
- Tu as la mémoire courte, critiqua le juge. As-tu déjà oublié que tu es sous mon contrôle? C'est seulement par mon bon vouloir que tu peux employer ta technique. Mais ce n'est pas innocent. Car, vois-tu, le COSMIC MARIONNETON possède un système de défense des plus élaborés. Il agit comme un catalyseur qui renvoie ton pouvoir agressif à son expéditeur, en l'augmentant au centuple.
- Tu mens! Nul ne peut...
- Je présume que, à l'image de certain reptiles, tu es immunisé contre les effets de ton pouvoir. Mais, je doute que tu résistes à une offensive cent fois supérieur à la normale. D'ailleurs, observe ton corps. La mutation a déjà commencé!
Les membres de l'ancien roi, comme le prétendait le juge, se changeaient inexorablement en or. très digne, Midas ne poussa pas même un cri et devint la pièce maîtresse de la collection que, jadis, il avait crée en son royaume.
- Qui combat par l'épée, périt pas l'épée, philosopha l'adversaire passé de Hyoga. Il n'aurait pu rêvé de fin meilleure!
Des applaudissements étouffés résonnèrent à cet instant depuis la tour, suivis par une voix cristalline qui déclara:
- Somptueux combat! Mes compliments Minos!
- J'avais oublié qu'ils étaient deux, se désola le spectre. Montre-toi, esprit maudit! Je n'ai pas de temps à perdre!
- Pourquoi paraîtrai-je à ta vue? Tu ne le sais pas encore, mais je t'ai déjà vaincu!
- Comme si... Que...!?
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:53 (2007); édité 2 fois
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 00:09 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

Génial!! J'adore j'adore!! Minos s'en est sortit avec classe! La suuiiitee!!
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 09:05 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

6) L'antre de cerbère

Quelques heures plus tard, dans une grotte humide du Péloponnèse, la petite troupe de Shun s'interrogeait sur la marche à suivre.
- Cette attente est supportable, grommela Eaque. Si, au moins, nous savions ce qu'il est advenu de Minos!
- Cesse de faire les cent pas, rétorqua le deuxième juge, tu me rends nerveux. Qu'elles soient bonnes ou mauvaises, je suis persuadé que nous aurons bientôt de ses nouvelles... Shun, comment se porte ton amie?
- Elle est hors de danger, diagnostiqua le Saint. Elle s'est même endormie.
- Voilà qui est rassurant....
- Qu'y a-t-il, Rhadamanthe?
- Quelqu'un vient! tenez-vous sur vos gardes!
- Qui va là? vociféra le juge du Garuda.
- Eh bien! Voici une manière terriblement grossière d'accueillir l'un des vôtres!
- Minos, se réjouit le Saint d'Andromède. Nous te croyons mort. Tu es donc parvenu à distancer les deux esprits maudits?
- Les distancer? Me prendrais-tu pour un lâche? Je les ai exécuté sans autre forme de procès!
- Es-tu sûr et certain que leurs comparses ne t'aient pas suivi? Demanda Rhadamanthe, suspicieux.
- Décidément, vous ne cessez de me sous-estimer! Nul ne m'a suivi, j'en mettrais ma main à couper!
- A la bonne heure, intervint Eaque. En définitive, nos ennemis ne sont pas aussi redoutables que nous ne le craignions. Je propose que, avant qu'ils aient pu se réorganiser après cette déroute, nous leur assénions un coup d'estoc.
- Pas de précipitations, le refroidit Rhadamanthe. Nous serions bien mal avisés de mésestimer ces guerriers damnés.
- Ah ha ha! Je me plie à ton jugement! COSMIC MARIONNETON!!!
Les fils de Minos s'élancèrent en direction de Shun. Par miracle, Sa chaîne forma une barrière compacte qui les stoppa aussitôt. Le spectre du Garuda, décontenancé, saisit alors son compère les épaules et le questionna à brûle-pourpoint:
- Tu es tombé sur la tête! As-tu oublié qu'elle était le but de notre mission?
- Lâche-moi, répliqua sèchement Minos, écumant de rage. Je dois l'éliminer! Je lui ai promis!
- A qui as-tu fait pareille promesse!?
- A moi, répondit l'écho d'une douce voix féminine.
Une jeune femme rousse, le visage gagnée par quelques discrètes tâches de rousseur, venait d'entrer dans l'abri de fortune. Les cheveux courts, les yeux verts et envoûtants, elle dégageait un charme certain. Charme que son armure pourpre, ajusté à ses formes parfaites, ne pouvait que rehausser. Minos, s'extirpant avec violence de l'étreinte de son semblable, la rejoint en en toute hâte. Il s'agenouilla à ses pieds et lui fit un tendre baise main.
- Je suis Hécate, annonça l'inconnue, d'un ton suave, esprit maudit de la Succube!
- Qu'as-tu fait à notre compagnon, explosa le spectre du Wyvern.
- Rien ou si peu. Il est juste tombé sous mon charme et m'a offert ses services.
- Minos n'est pas homme à nous trahir, intervint Eaque.
- Il faut croire que tu te trompes, le rabroua la délicieuse jeune femme. Minos, après tout, n'est qu'un homme, comme vous. Ses hormones prennent parfois le pas sur ses réflexions. En manipulant ses dites hormones selon une technique personnelle, je suis parvenu à faire de lui mon dévoué serviteur. En voici la preuve. Minos! Désormais, pourquoi vis-tu?
- Pour satisfaire le moindre de tes désirs, répondit, le regard dans le vide, le juge du Griffon.
- Fort bien! Mon désir le plus cher serait de te voir mourir sous mes yeux. M'obéiras-tu?
Agissant comme un zombie, le spectre se transperça aussitôt la poitrine. Profondément touché, il s'écroula dans une véritable mare de sang.
- Belle ironie, dit froidement Hécate. Le marionnettiste a été réduit au rang de pantin. Mais, si je ne m'abuse, je ne suis pas la seule à cultiver ce genre de paradoxe. A ce que m'a expliqué Minos, cette grotte s'appelle l'antre de Cerbère. Les anciens habitants des environs l'avaient surnommé ainsi car, d'après eux, cet endroit était mentionné jadis comme l'une des entrées des enfers. Bien sûr, ce n'est que du folklore sans fondement aucun. J'admets que cette cachette est aussi improbable que géniale!
Mauvais public, Eaque leva agressivement le poing en direction de la jeune femme et cracha:
- Tu vas payer ce crime de ta vie! Sache que je n'aurai aucun scrupule à frapper une femme!
- Je n'en attendais pas moi d'une brute de ton acabit. Mais, avant de t'en prendre à la faible fleur que je suis, dis-moi, ne remarques-tu rien d'inhabituel?
Les trois combattants, à ces mots, s'aperçurent qu'il flottait dans l'atmosphère une fragrance chaude et enivrante. Rhadamanthe, tout en morgue, lança à Hécate:
- Est-ce ainsi que tu as hypnotisé Minos? Je suis au regret de t'annoncer que ton parfum faisandé ne me fait ni chaud ni froid! Je...
Le spectre, la gorge en feu, ne put finir sa phrase. Shun et Eaque, de leurs côtés, commencèrent également à suffoquer. Après une courte agonie, les trois fiers combattants s'évanouirent dans un bel ensemble, laissant ainsi Hécate seul maître à bord.
- Il est vrai que j'aurais pu vous hypnotiser, comme Minos, et ensuite vous faire combattre les uns contre les autres, admit l'esprit maudit. Mais ce n'aurait été que pure perte de temps. Aussi, veuillez me pardonner mon manque de délicatesse, mais je vais devoir trancher ce qui vous sert de tête.
Au moment où Hécate allait mettre ses menaces à exécutions, l'urne de l'armure du Caméléon se mit à vibrer. June, tirée des bras de Morphée, revenait sur le devant de la scène.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:35 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 10:13 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

7) Le sacrifice du coeur

June, sans ce soucier le moins du monde de sa rivale, accourut auprès de Shun. Sans résultats, elle tenta de le faire revenir à lui.
- Tu te fatigues pour rien, lui dit Hécate. Il ne peut déjà plus t'entendre. Ses fonctions vitales sont paralysées.
- Que lui arrive-t-il?! hurla le Saint du Caméléon.
- Ils sont sous influence du DEATH SCENT, ma technique fétiche. Sous l'apparence d'un innocent parfum, cette technique parasite et détériore le chromosome Y, ce fameux chromosome propre au genre masculin. Voilà pourquoi nous, représentantes du sexe dit faible, ne sommes pas affectées. Autant t'avouer tout de suite que le processus est irréversible. Ces doux messieurs sont condamnés. Aussi, je te prierai donc de déguerpir, avant que je ne trouve de bonnes raisons pour te mettre à mort.
- Hors de question! Je suis certaine qu'il existe un antidote à ta technique! De gré ou de force, je te forcerai à l'utiliser! Yah!!
June fit claquer son fouet. Avec aisance, Hécate évita tous les coups que l'amie d'enfance de Shun tenta de lui asséner.
- Pathétique, adjugea l'esprit maudit. Contrairement à Andromède, qui a su dépasser les limites inhérentes à votre caste, tes compétences restent celle d'un vulgaire Saint de bronze. Tu n'as pas le quart d'une chance contre moi. Ne sois pas plus stupide que tu n'es. Sauve-toi et je réussirai peut-être à oublier cette entrevue!
- Jamais! Prends ça!
Cette fois, le fouet atteignit sa cible et s'enroula autour de l'avant-bras de l'esprit maudit.
- Très bien, concéda cette dernière. Tu ne pourras pas dire que je ne t'avais pas prévenu! DREAD CHARM!!!
Une lueur ocre engloba le fouet, lequel se métamorphosa en un monstrueux serpent. June, stupéfaite, le relâcha avec dégoût. Mais celui-ci, peu docile, bondit sur elle et l'étreignit, à la manière d'un python qui étouffe sa proie.
- Non, gémit la malheureuse. Ce n'est qu'une illusion... Rien qu'une... illusion...
L'amie de Shun venait de s'écrouler. Le serpent, redevenu un simple fouet de bronze, la libéra alors de son emprise.
- La matière est chose si facilement malléable, s'exclama Hécate.
Puis, en jetant un regard circulaire sur ses anciennes victimes, elle ajouta:
- Messieurs, pardonnez-moi ce léger contretemps. Je suis à vous. Mais!
June, exténuée, s'était placé en bouclier devant son bien-aimé.
- Moi vivante, annonça-t-elle, tu ne toucheras pas à un seul de ses cheveux!
Surprise, l'esprit maudit ne put retenir ses sarcasmes:
- Pauvre idiote! Tu l'aimes donc au point de vouloir sacrifier ta vie pour lui!? Tu es encore plus stupide que je ne le pensais!
June, souriant légèrement sous son masque, répondit:
2- Je me doutais qu'un être comme toi ne pourrait pas comprendre ce...
- Au contraire, trancha vivement Hécate. Je te comprends mieux que tu ne crois...

8) Sortilèges

- Permets-moi de te conter mon histoire, reprit, mal à propos, Hécate. Il y a de cela bien longtemps, je vivais dans une bourgade reculée du nom de Salem. Ma famille était pauvre, comme l'étaient presque tous les habitants de notre ville, mais nous acceptions notre sort sans nous plaindre. Lorsque j'eus approximativement ton âge, je fis la connaissance d'un jeune homme d'une beauté exceptionnelle, Gabriel. Ce fut immédiatement ce que les poètes appellent le coup de foudre entre nous. Rapidement, nous nous trouvâmes fiancés. J'étais comblée par le bonheur mais, comme dans presque toutes les histoires d'amours, le destin me joua un vilain tour pendable.
La jeune femme dessina, de la pointe du pied, un symbole étrange dans le sol et reprit:
- Gabriel était atteint d'une maladie extrêmement rare. Cette maladie, évidemment, laissa perplexe tous les médecins que nous consultâmes. Tous, malgré tout, harmonisèrent leurs violons sur un seul chant. Gabriel n'en avait plus pour très longtemps à vivre. Pendant des semaines, je l'ai vu dépérir. Aux premières loges, j'étais la spectatrice privilégiée et impuissante de sa lente et cruelle agonie. Un jour, j'ai décidé que c'en était trop. j'eus alors recours à la seule science qui pouvait encore le sauver.
- Laquelle? Interrogea timidement June.
- La sorcellerie! Consciente du poids mes actes, j'ai invoqué les puissances sataniques. Celles-ci, répondant de bon coeur à ma requête, proposèrent de me prodiguer un remède à cette curieuse maladie. Pour cela, nous devions signer un pacte. Si j'offrais mon âme à Lucifer, elles s'engageaient à soigner l'élu de mon coeur. Aveuglé par ce que tu appellerais l'amour, j'ai accepté, sans même réfléchir à la portée d'un tel acte.
Ménageant un certain suspense, Hécate attendit quelques secondes avant de poursuivre en ces termes:
- Le résultat ne se fit pas attendre. Du jour au lendemain, Gabriel reprit force et volonté. Miraculeusement, la maladie le quitta sans laisser la moindre séquelle. Folle de joie, je commis une grave erreur, en lui avouant comment je l'avais fait revenir à la vie. Après tout, nous avions promis de ne jamais avoir de secret pour l'autre. Mal m'en prit. Gabriel fut horrifié par mon récit. Il me certifia qu'il aurait mille fois préféré la mort, que de vivre par la puissance du malin. Il me répudia et ligua la ville entière contre moi. Je te laisse imaginer le sort réservé aux sorcières, en ces temps d'obscurantisme...
- C'est donc pour cela que...
- Oui! Depuis cette date, j'ai décidé de renoncer à ce stupide élan du coeur, qui me transforma en jouet obéissant du diable. Mais il est trop tard pour les remords. Et, puisque tu souhaites à tous prix protéger cet avorton, tant pis pour toi! DREAD CHARM!!!
- Pas si vite! CAMELEON STORM!!!
Une énorme bourrasque, provenant du cosmos de June, bloqua Hécate.
- Incroyable, commenta cette dernière. Je pensais que cette technique était l'apanage d'Andromède!
- Nous avons suivi le même enseignement, je te le rappelles! Je te conseille de ne plus bouger un muscle ou il t'en cuira! Donne-moi l'antidote à ta technique, et je promets de te délivrer!
- Comme si j'avais quelque chose à redouter de cette brise inoffensive! Yah!
- Arrêtes! CAMELEON STORM!!!
Court-circuitant la contre-attaque de l'esprit maudit, un véritable cyclone la projeta contre la paroi de la grotte.
- Je ne voulais pas en arriver là, gémit le Saint de bronze. Oh non! Shun!!
June, courant vers son ami, fut distancé par sa rivale.
- Ne t'avais pas dit que tu n'étais pas assez rapide?
- Hécate!? Ne lui fais pas de mal!
La sorcière, sans même se retourner, intensifia son cosmos et tendit la main vers ses trois victimes.
- Le DEATH SCENT est une forme plus virulente et contagieuse de la maladie dont était atteint mon fiancé. Mais je... Je viens de leur inoculer l'antidote approprié et...
Hécate, du sang coulant de son ravissant front, s'écroula comme un poids mort. June, oubliant sa rancoeur, la rattrapa avant que son crâne ne heurte le sol.
- Pourquoi? questionna l'élève d'Albior de Céphée.
- il faut croire que mon coeur bat encore... je me suis peut-être laissé émouvoir par l'amour que tu portes à ce jeune Saint... C'est certainement ce même amour qui t'aura permis de me vaincre... En dépit du fossé de puissance qui nous sépare... Dis-lui de ma part... La chance qu'il a... d'avoir un ange gardien comme toi... qui veille sur lui...
June, balbutiant de vagues prières, ne put contenir ses sanglots.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:36 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 10:47 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

9) Des enfants pour otages

- Quelle triste histoire, fit Shun, bouleversé. Et tu dis qu'elle nous aurait guéri!?
- Oui, répondit seulement June.
- J'ai la sensation que tu ne nous racontes pas tout, lança Rhadamanthe.
- En effet, déclara le Saint du Caméléon. Avant de mourir, elle m'a confié un message. Les esprits maudits ont prévu un plan de secours, pour le cas où ils ne pourraient nous localiser. Ils ont pris en otages les enfants de l'orphelinat où tu as grandi, Shun. Si tu ne te rends pas là-bas, avant la tombée de la nuit selon l'heure japonaise, ils les exécuteront tous un par un.
- Pourquoi ne l'as-tu pas dit plus tôt, s'exclama le Saint. Nous devons y aller sans attendre!
- Il n'en est pas question, s'étrangla le spectre du Wyvern. Tu ne vas tout de même pas tomber dans un piége aussi grossier! Et puis, que représente la vie de quelques gamins, face au sort de la planète toute entière?
- Chaque vie est précieuse, répondit Shun. Ecoute, je vous suis reconnaissant de m'avoir défendu jusqu'à présent. Mais, que tu le veuilles ou pas, j'irai au Japon!
- Je ne te permettrai pas de commettre pareil suicide! Quitte, s'il le faut, à employer la force!
Eaque, taisant ses opinions depuis trop longtemps, s'interposa entre les deux belligérants.
- Shun, dit-il. Je t'accompagne. J'ai encore un compte à régler avec les esprits maudits!
Dépité, Rhadamanthe renonça à discuter et soupira:
- Eh bien allons-y! De toute façon, si tu disparais, nous aussi nous retournerons au néant. Quitte à périr, autant que ce soit en protégeant l'âme de mon souverain. Ainsi j'aurai peut-être l'illusion de ne pas l'avoir complètement trahi!
- Je viens aussi, intervint June.
Shun, sans raison, prit tendrement son amie de toujours dans ses bras. Moins romantique, il profita de l'étreinte pour lui décocher un direct à l'abdomen.
- Pou... Pourquoi!?
- Je ne me le pardonnerai jamais, s'il t'arrivait malheur par ma faute, souffla le frère d'Ikki. Puisses-tu excuser mon geste...

Plus tard, de l'autre côté du globe, Faust était en grande discussion avec un deuxième esprit maudit.
- Je persiste à croire que cette idée est ridicule, critiquait l'esprit maudit anonyme. Nous ne savons même pas si Hécate et Midas leur ont bien transmis l'ultimatum. Et, quand bien même! Pourquoi risqueraient-ils leurs vies pour sauver ces gamins?
- Voyons Seth, rétorqua Faust, d'un ton caressant. Tu sous-estimes la sensibilité d'Andromède. Ces orphelins sont le meilleur appât que nous pouvions trouvons pour le débusquer.
- Je vous en supplie, s'immisça Miho, occupée à réconforter une petite fille en pleurs. Gardez-moi en otage si vous voulez, mais laissez partir les enfants.
Un petit garçon sortit alors courageusement du groupe et se dressa devant les serviteurs de Lucifer.
- Vous verrez, dit-il. Shun va arriver et il vous donnera une bonne leçon!
- Petit effronté, s'emporta Seth. Comment oses-tu t'adresser à nous de la sorte? C'est toi qui va avoir droit à une bonne correction!
- Makoto!! s'écrièrent en choeur les orphelins.
L'esprit maudit fit un mouvement du bras, afin de gifler le garçonnet. Mais Abaddon, en retrait, lui agrippa le poignet. De son index, il désigna deux formes, qui s'approchaient du portail de l'orphelinat.
- On dirait que je viens de gagner mon pari, annonça Faust, satisfait. Messieurs, soyez les bienvenus. Nous ne vous attendions plus.
- Nous n'allions pas décliner pareille invitation, répliqua, sur le même ton mondain, Eaque.
- Un seul juge, remarqua l'impétueux Seth. Andromède, ta garde d'honneur n'est plus ce qu'elle était!
- Nous avons rempli notre part du marché, clama le Saint. Relâchez les enfants!
- Avec le plus grand plaisir, fit le guerrier du Léviathan. Leurs jérémiades m'insupportent!
- Shun, s'écria la discrète Miho.
- Miho, reprit le frère d'Ikki. Conduis les enfants à la résidence Kido. Vous y serez en sécurité. N'en bougez pas jusqu'à mon retour.
Pendant que la jeune fille s'exécutait, Faust donnait également des directives à ses comparses.
- Inutile que nous les combattions tous ensemble, dit-il. Je passe mon tour et vous les laisse sans regret. Occupez-vous d'eux. Moi, je vais me recueillir dans cette église.
- Faust, murmura Seth, en voyant s'éloigner son leader, toujours égal à lui-même...
Abaddon, très obéissant, avait déjà son adversaire et s'était précipité sur la réincarnation d'Hadès. Le juge du Garuda voulut porter assistance au Saint, mais trouva Seth sur sa route.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:38 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 12:24 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

10) Voracité mortelle

- Je m'en voudrais de priver Abaddon de sa vengeance. Je me contenterai donc de toi, petit juge. Je me nomme Seth, esprit maudit de l'Apophis.
Eaque dévisagea son antagoniste. C'était un guerrier assez banal, qui avait une lointaine ressemblance avec un certain Pharaon du Sphinx, vraiment très lointaine... Il était grand et portait avec élégance une armure assez terne, par rapport à celles des esprits maudits vues précédemment. A vrai dire, sa seule réelle originalité, c'était ses yeux. Ceux-ci étaient surlignés par une sorte de khôl, qui allongeait joliment son regard d'émeraude. Le spectre du Garuda, sans entamer le dialogue, traça une croix sur le sol et dit:
- Je n'ai pas le temps de bavarder! GARUDA FLAP!!!
L'opposant du juge, pris de court, fut entraîné dans les cieux par un tourbillon lumineux. Sans attendre sa chute, le juge s'éclipsa, lorsque...
- Sympathique entrée en matière, annonça Seth, flottant dans les airs comme par lévitation. C'est à moi de relever le gant! HELL ABYSS!!!
L'esprit maudit forma, entre ses mains, une boule verdâtre. Sans tergiverser, il envoya ce surprenant projectile à l'endroit où se trouvait la croix tracée par Eaque. La boule s'enfonça facilement dans le sol et creusa une sorte de puits sur son passage. Une fumée nauséabonde monta alors de ce puits. Et de cette fumée, s’échappa une kyrielle d'insectes.
- Qu'est-ce que c'est encore que ça? se demanda, à voix haute, le spectre.
- Quel manque de culture! Tu me déçois! Sache que tu es en présence d'une des sept plaies de l'ancienne Egypte: les sauterelles!
Seth claqua des doigts. Aussitôt, les sauterelles s'agitèrent et fondirent en ligne serrée sur le juge. Terribles assaillants, elles ne firent pas prier pour transperçaient ses chairs de leurs morsures. Incroyablement nombreuses, elles allaient le recouvrir, quand il parvint à les repousser par la seule force de son aura.
- C'est un cauchemar, s'exclama-t-il. Leurs morsures brûlent comme les piqûres d'un scorpion!
- Très bonne extrapolation, reconnut l'Egyptien. Ces sauterelles ne sont pas des insectes ordinaires. Chacune de leurs morsures t'inoculent effectivement un venin très douloureux. Rassure-toi, ce venin n'est pas mortel. La mission de ces insectes n'est pas de tuer, mais de tourmenter leurs ennemis. Toutefois, lorsque je t'aurai éliminé, elles se feront un plaisir de se repaître de ta misérable carcasse.
- Vaste programme! Mais je ne me laisserai pas dévorer aussi facilement! GALACTIC ILLUSION!!!
L'attaque du spectre, au lieu de frapper son vis-à-vis, fut contenue par les sauterelles. Celles-ci s'agglutinèrent et protégèrent leur maître de leurs minuscules corps. L'occasion faisant le larron, l'esprit maudit en profita pour asséner à Eaque sa seconde technique de combat.
- Fais tes prières! APOPHIS REVENGE!!!
Le cosmos de Seth, prenant l'apparence d'un monstre colossal, s'empara du juge et le fit valdinguer sur des mètres. Le pauvre termina sa course effrénée dans l'un des murs de l'orphelinat.
- Le repas est servi, clama Seth, triomphant. Allez en finir avec lui!
- Ne crie pas victoire trop tôt!
Eaque, s'extirpant des décombres, fit grimper son aura à son paroxysme.
- Tu es plus coriace que je ne le supputais! Parfait, le challenge n'en sera que plus exaltant!
- Quel challenge? Ce combat est joué d'avance! Tu aurais déjà dû le comprendre, la croix que j'ai dessinée est l'emplacement de ta tombe!
- Ne me fais pas rire, pouffa l'esprit maudit. Comment comptes-tu, dans ton état, me conduire dans cette prétendue tombe?
- Toute à l'heure, continua Eaque, sans se démonter, tu es parvenu à stopper le processus du GARUDA FLAP. D'ailleurs, je devrais t'en féliciter. Ce n'est pas déjà pas un mince exploit! Mais, perfectionniste comme je suis, apprend que j'ai horreur de laisser une oeuvre sur l'établi! GARUDA FLAP!!!
Seth, encore dans les airs, fut derechef encerclé par un tourbillon de lumière. Mais, cette fois, le tourbillon ne le précipita pas au firmament mais dans le gouffre qu'il avait lui-même creusé. Un bruit effroyable, semblable à de multiples brisements d'os, accompagna son interminable descente aux enfers. Quand, à ce qu'il sembla au juge, il atteignit le fond de ce puits, un immense brasier s'éleva de l'ouverture béante. Comme par magie, le trou et les sauterelles disparurent sans laisser de trace. Eaque, étourdi par leur venin, fit quelques pas maladroits et perdit conscience.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:40 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 15:02 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

11) froid comme la pierre

Pratiquement à la même seconde, Miho et les orphelins couraient sur la route longeant le port. Subitement, une énorme muraille de pierre, déchirant le bitume, les bloqua dans leur avancée. Un homme, équipé d'une splendide armure couleur de jade, sauta sur le monticule. Très joli garçon, il avait de grands yeux, entièrement bleus, une courte tignasse d'une improbable coloration bordeaux et de petites fossettes autour des lèvres. Posant un regard de prédateur sur les orphelins, il leur dit:
- Vous n'irez pas plus loin! Faust a peut-être assez de clémence pour vous épargnez, mais je ne suis pas issu d'un même moule que lui! Jamais je ne vous permettrai de prévenir Athéna et ses Saints! Notre opération ne pourrait supporter l'intervention de nouveaux trouble-fêtes!
- Hum! Athéna te terrifie donc au point de t'en prendre à ces innocents, critiqua une voix, en provenance du muret.
- En parlant de trouble-fêtes, soupira l'esprit maudit. Rhadamanthe du Wyvern, je présume?
- tu présumes bien! GREATEST CAUTION!!!
L'attaque du juge fit voler en éclats le mur de rochers emprisonnant Miho et ses protégés.
- Ne restez pas à bâiller aux corneilles, leur hurla le spectre du Wyvern. Allez vous mettre à l'abri! Ou je vous écorce de mes mains!
Pendant que la troupe de Miho s'en allait, les deux adversaires imposés s'observèrent, comme deux fauves aux aguets.
- Je suis Caïn de la Gargouille, débuta l'esprit maudit. Pourquoi défends-tu ces gamins? Il n'y a pas si longtemps, ne jurais-tu pas par la destruction totale du genre humain?
- Je n'ai pas d'explication à te fournir, répliqua le spectre, lorsque les orphelins sortirent de son champ de vision.
Sans prévenir, l'ancien rival de Kanon asséna un méchant uppercut à son opposant.
- Je vois, dit Caïn, en frottant sa joue tuméfiée. Tu n'es pas d'humeur à la discussion! Soit, autant entrer directement dans le vif du sujet! STONE CHASTISEMENT!!!
Deux gros rochers entrouvrirent le sol et s'envolèrent en direction du spectre. Celui-ci, hautain, les pulvérisa d'un simple revers de la main.
- Si ta force se limite à cette démonstration risible, commenta le juge, permet-moi de te dire que tu es très mal parti!
- N'aies craintes! Ceci n'était que la première phase! STONE CHASTISEMENT!!!
Les petits débris de la muraille et des deux rochers se mirent à virevolter autour de Rhadamanthe. De plus en plus rapidement, ils commencèrent à bousculer le juge. Celui-ci, n'appréciant guère la plaisanterie, tenta d'atomiser les débris par le souffle virulent de son cosmos. L'opération se solda par un échec aussi surprenant que cuisant. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le spectre du Wyvern fut littéralement lapidé sur place. Tombé à genoux, il grommela:
- Impossible! Comment ces cailloux peuvent-ils me tenir en respect?
- Quel est ton but? L’interrogea, de but en blanc, Caïn.
- Quoi!?
- Ma question est-elle si difficile à comprendre? A quoi as-tu voué ton existence?
- Question stupide! J'ai juré fidélité à l'empereur Hadès. Je me dois de le servir et de le protéger jusqu'à mon dernier souffle. C'est ma mission sacrée!
- On dirait que cette pluie de cailloux t'a rendu plus sociable, ironisa son ennemi. Moi aussi, j'ai un but. Et, si tu n'y vois pas d'objections, je vais te l'exposer.
- Comme si j'avais le choix...
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:41 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 18:59 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

12) jalousie criminelle

- Je vins au monde dans une contrée magnifique, commença Caïn, un véritable paradis terrestre. J'étais l'enfant unique d'un couple que je qualifierais trivialement de parfait. Ma mère était belle et douce et mon père fort et bon. Je grandis donc entouré de l'affection des miens, sans jamais me soucier du lendemain. Toutefois, un événement imprévu vint gâcher ce tableau idyllique. Lorsque j'eus à peu près quatre ans, ma mère tomba enceinte. Neuf mois plus tard, naquit celui qui allait devenir mon pire cauchemar, mon détestable frère cadet, Abel.
Reprenant son souffle, l'esprit maudit poursuivit:
- Dès sa naissance, mes parents se désintéressèrent de moi et prodiguèrent toute leur affection à cet intrus. Au fil des années, il devint même l'objet de toute leur attention. A mon grand désarroi, Abel se révéla doué dans ce qu'il entreprenait. J'avais beau essayé de me mettre en valeur, jamais je ne lui arrivais à la cheville. Me sentant de plus en plus rejeter, je pris alors une décision qui bouleversa mon existence.
- Laquelle? demanda le spectre, soudainement intrigué?
- Je compris que, pour reconquérir l'amour perdu de mes parents, il suffisait que je débarrasse de mon petit frère. Un jour que nos parents s'étaient absentés, alors nous jouions tous les deux, je me suis emparé d'une énorme pierre. Déversant ma rancoeur, je l'ai frappé, frappé et frappé encore, jusqu'à ce que mes bras ne puissent plus soulever la pierre.
- C'est ignoble, répliqua Rhadamanthe, qui avait pourtant le coeur bien accroché.
- Oui, s'enorgueillit Caïn. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Car, alors que je jetais la pierre sanguinolente dans un ruisseau, un titanesque orage éclata au dessus de ma tête. Pourfendant le ciel, un terrible éclair s'abattit sur mon cher petit frère. Assommé par l'onde de choc, je perdis connaissance. Je fus ensuite réveillé par mon père, au comble de l'affolement. Mais ce n'était pas pour moi qu'il se rongeait ainsi les sangs. En vérité, il s'inquiétait de ne pas 2trouver Abel à mes côtés. Dans ma candeur enfantine, je supposais que son corps avait dû être réduit en poussière par la foudre. Comme si le destin avait voulu se faire complice de mon fratricide. Néanmoins, il est un détail que, dans mon plan "génial", je n'avais pas prévu. Après la mort d'Abel, mes parents restèrent à jamais inconsolables. Ils ne prodiguèrent plus aucun amour et se laissèrent mourir de chagrin à petit feu.
L'esprit maudit détourna les yeux. Rhadamanthe réussit quand même à apercevoir les larmes qui coulaient le long de ses joues imberbes.
- Après cela, reprit le suppôt de Satan, n'ayant plus rien à perdre, je décidais de me consacrer au seul métier pour lequel j'eus quelque talent: le meurtre. Je devins donc un mercenaire sans foi ni loi, offrant mes services au plus offrant, sans jamais poser de questions. Je participais ainsi à moult guerres, sans distinction de camps. Ma réputation fut même, un temps, assez florissante. Mais, c'est lors d'une de ces batailles que le cauchemar recommença. Alors que je me livrais avec délectation à mes activités coutumières, un jeune homme vint à moi. Aucun combattant n'osa s'en prendre à lui, car il dégageait un cosmos effrayant. Et pour cause, ce n'était pas un homme mais un dieu incarné. Je le reconnus aussitôt. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette parodie de dieu était Abel, mon petit frère. Ce dernier m'expliqua ce qui c'était vraiment passé le jour fatidique où je l'avais agressé. L'éclair qui l'avait frappé était, crois-le ou pas, l'oeuvre de Zeus, le dieu des dieux. Celui-ci, ému par le sort de mon frère, avait choisi de le recueillir avant son trépas. Le sauvant in extremis, il l'éleva au rang de divinité et le considérait désormais comme la chair de sa chair.
En parlant, Caïn s'empara d'un caillou posé sur la route et le réduisit en confettis.
- Tétanisé par toutes ces révélations, acheva l'esprit maudit, je ne pus que demander à mon petit frère quel sort il me réservait. Il me rétorqua qu'il ne me voulait aucun mal et que, au contraire, il souhaitait que nous enterrions la hache de guerre. Pour toute réponse, je me suis rué sur lui, bien décidé à finir ce que j'avais si bien commencé. La simple lueur de son aura me fit bouler au loin. Abel déclara alors que l'espèce humaine était irrécupérable et que, un jour, elle payerait le prix de ses fautes. Il partit ensuite sans même se retourner. Dès lors, mon âme ne connut plus de repos. Je fulminais en pensant que les dieux, eux même, s'étaient intéressés à mon frère cadet. En bon mercenaire, je sus ce qu'il me restait à faire. Abel étant devenu une divinité, pour l'affronter à armes égales, je devais donc rejoindre le camp adverse, celui de Lucifer, l'ennemi héréditaire de tout l'Olympe.
- Ma vie est bien répétitive, souffla, apparemment sans rapport, le juge du Wyvern. Après Ayolia, Kanon et Ikki, voici que j'affronte encore un individu voulant se venger de son frère. Mais, tu es encore plus à plaindre que ces trois-là. Contrairement à eux, je puis affirmer que la haine qui te ronge est définitivement incurable. Même si tu parvenais à tuer Abel, tu ne trouveras pas pour autant le repos.
- Epargne-moi ces leçons de morale archaïques, s'emporta Caïn. Ce récit ne s'adressait pas au juge, mais au guerrier qui sommeille en toi! Je pensais que tu comprendrais ce qui m'avait poussé à agir ainsi! Encore une fois, j'ai dû me tromper! Finissons-en!
- Bien parlé, acquiesça le spectre, libérant toute sa puissance. Seul la mort nous lavera de nos fautes! GREATEST CAUTION!!!
- Que justice soit faite! STONE CHASTISEMENT!!!
Une violente secousse, résultant de la collision de l'énergie des deux antagonistes, décrocha de leurs amarres tous les navires stationnant au port. Alors que le ciel était totalement dégagé, un éclair apparut au firmament. Une petite pluie, pareille à des larmes, sembla même se déverser sur le champ de bataille.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:42 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 20:56 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

13) Berserker

Quelques instants plus tôt, Shun résistait tant bien que mal aux assauts d'Abaddon. Peu enclin à se battre, il se mit sous la protection du ROLLING DEFENSE et tenta de parlementer avec son vis-à-vis.
- Maintenant que les enfants sont hors de danger, dit-il, je n'ai plus de raison de t'affronter. Restons-en là!
L'esprit maudit, un rictus sinistre au coin des lèvres, ne se soucia guère de la proposition du Saint. Contractant ses muscles à l'excès, il créa dans la paume de sa main une sphère d'énergie. Tel un lanceur du poids, il catapulta cette sphère sur son adversaire. Celle-ci, non contente de perforer la défense du Saint de bronze, l'atteignit en pleine tête et pulvérisa son heaume sur le coup. Après un court vol plané, Shun s'encastra dans le sol. Incapable de bouger, il vit son opposant se positionner au dessus de lui, prêt à l'achever d'un coup de poing. Mais, au lieu de cela, il desserra enfin les dents:
- L'heure est venue d'expier pour le calvaire que tu m'as fait subir, clama-t-il, d'une voix on ne peut plus caverneuse.
- Tu... Tu dois te tromper... Je ne t'ai jamais rencontré...
- Pauvre pantin! Je ne m'adresse pas à toi, mais à cette bête immonde tapie dans les tréfonds de ton âme: Hadès, le tyran! Je veux qu'il sache que les miens auront été enfin été vengés!
- Comment...? De qui parles-tu?
- A quoi cela t'avancerait-il de le savoir? Meurs!
- Non! GREAT CAPTURE!!!
La chaîne de bronze enserra Abaddon et l'emprisonna. En dépit de sa monstrueuse force, il ne parvint pas à se défaire de l'étreinte de l'arme du frère d'Ikki.
- J'ignore quels sont les griefs que tu reproches à Hadès, fit Shun, revenu à une meilleure position. Mais, sur l'île d'Andromède, tu as exterminé sans motif mes amis Réda et Spica. J'estime donc que nous sommes quittes.
- Quittes!? Jamais nous ne serons quittes!
- Mais!? Pourquoi?
- Puisque tu tiens tant à le savoir, je vais te conter mon histoire. Mais avant, réponds à ceci, suis-je un être humain?
Shun, désarçonné, répondit par l'affirmative.
- Tu te trompes, surenchérit Abaddon. Je ne suis pas, à proprement parler, un humain. Je suis un Berserker. Pour tout te dire, je suis même le dernier représentant de mon espèce.
- Un Berserker!?
- Aux temps mythologiques, on nous appelait aussi les hommes sauvages. Autrefois, ceux de ma race vivaient paisiblement, en marge de votre société naissante, dans les déserts et les forêts où vous, peureux humains, n'osiez jamais vous aventurer. A votre différence, nous vivions en parfaite harmonie avec la nature qui nous avait engendré. Mais, par une triste journée, ce bel équilibre se brisa. Les Saints d'Athéna, ambassadeurs de cette humanité qui nous évitions comme la peste, se présentèrent à nous. Courtoisement, nous les reçûmes avec égard, nous demandant à peine ce qui avait pu les conduire sur nos terres. Cependant, la fête tourna court. Pour une raison que nous ne comprenions pas, les Saints commencèrent à massacrer ceux de mon peuple, enfants et vieillard compris. Dépassés par leurs pouvoirs et leurs déterminations, nous dûmes alors abandonner nos blessés et nous enfuir. Ainsi débuta l'ère des carnages, comme la nommèrent, par la suite, vos historiens. Pendant des semaines, nos tribus furent attaquées par de véritables escadrons de la mort, comprenant toujours un ou plusieurs Saints. Alors que nous nous acheminions lentement vers l'extinction de notre espèce, une lueur d'espoir apparut dans les ténèbres. Cet espoir c'était Arès.
- Arès! Le dieu des guerres sanglantes!?
- En personne. Mais, pour nous, il fut un sauveur. Après avoir mit nos ennemis en fuite, il s'adressa à nous dans notre propre dialecte. De cette façon, il nous apprit ainsi les véritables raisons de la campagne que les humains avaient lancées contre nous. D'après lui, l'humanité avait peur de notre peuple et de ses coutumes bestiales. Pour ne plus avoir peur, elle avait choisi de nous envoyer les Saints, afin d'éliminer la menace que nous étions sensé représenter. Arès, orateur habile, parvint à nous convaincre que, pour survivre, nous n'avions d'autre choix que de contre-attaquer. Il proposa même de nous aider, prétextant que lui aussi avait eu à subir la fureur aveugle des hommes. Il nous fournit gracieusement armes et armures, nous entraîna au combat et nous initia à l'art de la guerre.
Abaddon, quittant Shun du regard, contempla un vol d'oiseaux migrateurs, lesquels partaient en direction de l'hémisphère Sud. Nostalgique, il dit encore:
- En peu de temps, les miens se métamorphosèrent en une armée homogène de parfaites machines à tuer. Et, comme toute armée qui se respecte, nous élûmes des généraux. A ma grande surprise, le jeune guerrier que j'étais fut même désigné comme commandant en chef. Sans doute car j'étais un peu plus fort et surtout un peu plus malin que mes congénères. Arès me prit alors sous son aile et, afin que je devienne le porte-parole de mon peuple, m'enseigna également les rudiments de votre langage.
_________________
- Where's Bian?
- Bian is in the ki... is in front of the North pacific's pillar.


Dernière édition par Chrysos le Mer 12 Déc - 19:48 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 22:09 (2007)    Sujet du message: The andromeda story Répondre en citant

Wow!! Génial le combat d'Eaque!! Okay J'aime bien ces ennemis qui racontent leur histoire... Très bonne idée, c'est du pur Saint Seiya. Chrysos, vraiment bravo!! J'adore!! Razz
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:49 (2017)    Sujet du message: The andromeda story

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Sérieux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com