Les Disciples d'Athéna Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Enquête en Asgard

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Sérieux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 10:44 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Acte 1: L'homme le plus fort du royaume

Le jour du solstice d'été était l'occasion pour tous les gens d'Asgard de se retrouver sur un pied d'égalité. Débarrassés de leurs titres d'aristocrates, de serviteurs ou de simple paysans, les habitants n'étaient plus que des hommes fêtant ensemble, et sans distinction, la venue de l'été sur leur royaume désolé. Hilda, la grande prêtresse de cette terre de glace, se réjouit de voir ses sujets s'amuser et danser.
- Ils sont heureux, lui confia Siegfried. La fête du solstice est un bon exutoire. Elle permet aux plus démunis d'oublier les souffrances que l'hiver leur a imposées. Regardez votre soeur. Je ne l'avais plus vu aussi enjouée depuis des mois.
- Hagen y est certainement pour beaucoup, répondit la prêtresse. Toute cette joie me réchauffe le coeur. Puisse cette image se figer dans le temps et nous épargner les rigueurs d'un cruel hiver.
- Princesse Hilda, l'interrompit un nouveau personnage. Auriez-vous l'obligeance de m'accorder cette danse?
Hilda se tourna vers Siegfried, comme pour lui demander son accord. Celui-ci n'émettant aucune objection, elle partit avec Syd, l'un des plus beaux partis du royaume. Le futur guerrier d'Alpha, délaissé, rejoint alors une autre sommité du royaume.
- Seigneur Wolken, dit-il. Je suis heureux que vous ayez pu venir. Les rumeurs disaient votre état de santé au plus bas. Mais je vois qu'elles s'étaient trompées.
- Je suis un vieux chêne indéracinable, rétorqua l'homme aux bacchantes, en posant un regard tendre sur Mime, courtisé par une armada de jeunes filles. Et puis, je n'aurais pas voulu manquer cette fête. Dis-moi, comment se déroulent les affaires courantes du royaume. Y aurait-il, par bonheur, une situation de crise nécessitant l'appui du jeune réserviste que suis?
- Malheureusement non. Nous sommes encore en paix avec tous les pays limitrophes et nos relations avec le sanctuaire d'Athéna, sans être au beau fixe, se portent bien. Mais, si cette retraite vous pèse autant, vous pourriez réintégrer vos anciennes fonctions.
- Ne dis pas m'importe quoi! J'ai fait mon temps au poste de chef des armées et responsable de la défense. Désormais, cette fonction est la tienne. D'ailleurs, certains échos m'ont confirmés que tu accomplissais un travail remarquable. Tu es d'ores et déjà plus qualifié pour cette office que je ne l'étais à ton âge.
Sous son flegme Scandinave, Siegfried éprouva une certaine fierté d'être complimenté par ce héros de l'ancienne génération. Mais, sans savoir pourquoi, son sixième sens tira la sonnette d'alarme du danger. Par un mouvement croissant, tous les convives s'arrêtèrent de danser et ouvrirent un passage à un adolescent vêtu d'un complet Chinois lacéré. Celui-ci, se moquant éperdument que son intrusion gâche la fête, marcha vers Siegfried et Wolken et annonça:
- je recherche le dénommé Wolken! Lequel d'entre vous répond à ce patronyme?
- Que lui veux-tu, l'interroge le père adoptif de Mime.
- On dit de lui qu'il est l'homme le plus fort de cette contrée, répliqua l'étranger. Si tel est vraiment le cas, je souhaiterais lui proposer un duel!
offusqués, Syd, Hagen et Mime voulurent sauter à la gorge de ce trouble-fête véritable. Mais Wolken, les devançant, S'écria:
- Je suis l'homme que tu désires rencontrer! Wolken, le seul et unique! Pourquoi souhaites-tu me combattre? T'aurais-je, sans m'en souvenir, causé du tort?
- Pas le moins du monde! Je suis Okko! En général, mon nom suffit à expliquer les raisons ma présence!
- Okko, réfléchit le père de Syd, qui revenait d'un long voyage à travers l'Europe. Ce nom m'est familier! Ne serais-tu pas ce forcené qui parcourt le monde afin de se mesurer aux meilleurs guerriers, comme le fit jadis Alberich le treizième?
Caché par la foule, l’actuel porteur du nom Alberich s'enorgueillit du fait que son aïeul ait réussi à marquer, même pour de mauvaise raisons, la mémoire collective du royaume. Okko, ignorant qui était ce globe-trotter de légende, poursuivit:
- J'ai effectivement fait désenfler les chevilles de nombre de guerriers qui se prétendaient invincibles! Beaucoup d'entre eux n'ont plus, désormais, que leurs yeux pour pleurer!
- Okko, déclara Wolken. C'est le ciel qui t'envoie! A l'instant, je priais pour qu'un incident me mette enfin à contribution! Chasser les intrus de nos terres a toujours été ma grande passion! Je suis ton homme!
- Père, s'écria Mime, plaintif.
- Seigneur Wolken, intervint Hilda. Vous ne devriez pas...
- Ne vous en faites aucun souci, répondit-il. Je vais rapidement chasser ce paltoquet et nous pourrons reprendre les festivités!
- J'en doute, cracha Okko. GRIFFES DU TIGRE!!!
L'homme aux bacchantes, prévoyant l'attaque de front de son ennemi, l'agrippa des deux mains et, d'un mouvement rotatif, l'expédia de toutes ses forces dans un jardin en contrebas. Il l'y suivit, ainsi que Mime, inquiet pour son père et mentor. Siegfried, en sa qualité de général des armées, ordonna:
- Que personne ne quitte ce périmètre jusqu'à nouvel ordre! Syd, Hagen, ouvrez l'oeil! Cet homme n'est peut être pas seul!
Cette phrase à peine terminée, il bondit à son tour au devant de son prédécesseur et de son inespéré rival. En premier lieu, il découvrit Mime qui, dissimulé par une fontaine de pierre, observait avec anxiété son père. Celui-ci, avec une hardiesse et une fougue d'adolescent, distribua coups et manchettes à Okko.
- Comme l'a dit ton père, ce combat ne durera que quelques minutes, lança Siegfried, pour rassurer son ami. Ne te ronge pas les sangs! Wolken a plus de cosmos dans un doigt, que cet individu n'en a dans tout le corps!
Mime, silencieux, parut ne pas partager ces opinions. Siegfried comprit soudain que son compagnon était inquiet pour tout autre chose que ce duel. Pudique, il choisit de se taire et reporta son attention sur Okko. Ce dernier, habitué des corrections à répétition, massa rapidement ses muscles endoloris et clama:
- Wolken, le surhomme d'Asgard! Une légende vivante dont le nom fait frissonner plus d'un guerriers s'étant, par malchance, aventuré sur ces terres gelées! Quelle tristesse, je suis arrivé trop tard! Les affres de la vieillesse ont corrodé la légende! Elle n'est plus, désormais, que l'ombre d'elle même!
- Insolent, hurla son adversaire, en lui administrant une nouvelle manchette, à hauteur du visage.
Okko para tranquillement de son avant-bras gauche. Yeux dans les yeux de son antagoniste, il reprit:
- Votre respiration est irrégulière, vos attaques incertaines et je perçois d'imperceptibles tremblements dans chacun de vos membres! Vraisemblablement, votre corps peine à suivre cos injonctions! J'ai l'impression de combattre contre un vieil éléphant fatigué et usé!
- J'ai rarement affronté un ennemi ayant des capacités d'analyse aussi pertinentes, constata Wolken. Un seul coup d'oeil t'a permis de définir mes faiblesses! Seuls les fauves peuvent se vanter de posséder un instinct de prédation pareille! Es-tu un fauve, jeune Okko?
- Je suis leur souverain! Yah!!!!
L'adolescent matraqua le poitrail de son concurrent de coups de poings et de griffes. Le père de Mime, réaliste, pensa qu'autrefois, il n'aurait jamais ployé devant un adversaire, certes puissant, mais loin d'avoir acquis toute la potentialité de son pouvoir.
- Inutile, s'écria subitement le vagabond. Ce match n'a aucune saveur!
Fortement déçu, Okko "rétracta ses griffes". Wolken, insulté par cette commisération, lui envoya un direct en pleine face. Mais l'adolescent, glissant comme une anguille, l'esquiva d'un pas chassé et le fit chuter d'un croche-patte humiliant. Mime se précipita, sans que Okko et Siegfried ne le remarque, vers son mentor et voulut qu'il s'appuie sur lui pour se relever. Mais, du coude, Wolken lui arracha la moitié de la mâchoire pour le repousser.
- Père!! Pourquoi!?
- Disparais Mime! C'est entre lui et moi!
Wolken, entêté, upgrada son cosmos. Son aura, d'une blancheur éclatante, jaillit autour de lui comme un geyser éblouissant. Arrachant sa cape avec fureur, il hurla:
- La maladie qui me ronge m'a peut être fait perdre plus de la moitié de ma puissance originelle, mais elle ne m'empêchera pas de te corriger! Autrefois, j'ai terrassé des ennemis dont la puissance était bien supérieure à la tienne!
- Je n'en doute pas, reconnut Okko. Mais le fantasme de vos anciennes gloires ne vous permettra pas de triompher! Vous êtes déjà plus mort que vif!
- Tais-toi freluquet! Yah!!!
Wolken, hors de lui, catapulta sur son adversaire un boulet d'énergie, similaire à celui qui tua les véritables parents de Mime. Le vagabond, attentiste, frappa à la toute dernière seconde ce boulet, de son poing. Le héros d'Asgard le reçut alors en pleine poitrine et s'écroula.
Mime, oubliant les injonctions de son mentor, s'emporta subitement. Prenant Okko par défaut, il l'atteignit de ses rayons tranchants. Toutefois, Siegfried, avant que son semblable ne commette, par colère, un acte irréparable, encaissa les derniers rayons avant l'adolescent de Rozan.
- Cette histoire va trop loin, proclama le futur guerrier divin d'Alpha. J'aurais dû intervenir depuis longtemps!
Okko, à terre, réalisa la grossièreté de son erreur. Wolken n'était pas l'homme qu'il cherchait. Non, le guerrier le plus puissant de cette royaume était ce colosse, à la chevelure blonde et ondulée, qui, en une parole, avait instauré le calme.


Dernière édition par Chrysos le Jeu 13 Déc - 12:49 (2007); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Nov - 10:44 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 22:06 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Génial!! J'adore!! Razz Je suis friand de ces petites histoires!! Cool

Etant moi-même un Guerrier Divin, j'aime tout particulièrement celle-ci. Okay
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 09:19 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Acte 2: Le tigre viking

Okko avait la gorge sèche et un formidable creux à l'estomac. A sa décharge, il faut bien signaler qu'en six heures de travail intensif, il n'avait pas pris la moindre pause. Même son inusable compagnon de peine avait du mal à suivre sa cadence.
- Tu ne te reposes donc jamais, lui demanda celui-ci. A ce rythme, tu seras mort avant la fin de ce chantier!
Okko, acheminant de gigantesques blocs de pierre, s'arrêta pour observer son compagnon. Il savait seulement deux choses sur lui, son nom, Thor et que son éloquence était inversement proportionnelle à sa taille de géant. Aussi, le rival de Shiryu répondit-il:
- Tu sais donc parler! Depuis deux jours que nous travaillons ensemble, c'est la première fois que j'entends le son de ta voix!
- Qu'aurais-je bien pu te dire, rétorqua le géant. Il n'est rien de plus pathétique que deux condamnés se racontant leurs malheurs respectifs!
- Ton histoire est pourtant touchante, affirma une autre voix. Okko serait peut être ravi de connaître les causes de ta condamnation, Thor!
Syd, chevauchant un fier destrier, dévala la pente conduisant au chantier. Il descendit de sa monture et inspecta involontairement l'avancée des travaux.
- Vous avez bien travaillé, dit-il. Mon père sera enchanté d'apprendre que vous êtes en avance sur ses estimations. tenez, je vous ai apporté de quoi manger et de quoi boire à l'envie. Me permettriez-vous de partager votre repas?
- Sûrement pas, répliqua Thor. Je n'ai pas pour habitude de frayer avec l'aristocratie du royaume! Je vais me trouver de quoi manger!
Le géant, bougon, quitta le chantier. Syd, qui avait prévu sa réaction, lui hurla alors:
- fais attention! On m'a signalé que Fenril et ses loups rodaient sur mols terres! tu vas devoir batailler ferme, si tu veux relever les collets que tu as posés dans la forêt!
Thor marmonna dans sa barbe et prit justement la direction de ladite forêt. Pour Okko, le futur guerrier divin de dzêta expliqua:
- Mon père l'a surpris à braconner sur nos terres. Plutôt que de le livrer à la justice du royaume, il lui a proposé de participer à l'édification de ce pavillon d'été. C'est un bon arrangement. Thor garde tout le gibier qu'il trouve et, en échange, nous gagnons un ouvrier fort comme cent hommes.
Syd déballa le contenu des sacoches dorsales de son destrier et invita Okko à s'asseoir. L'homme de Rozan, salivant devant les mets de choix, que son visiteur avait pris la peine de convoyer, accepta bien volontiers. Sans attendre son mécène, il dévora, comme un ogre, un exhalant un fumet savoureux. Syd, moins enragé, picora quelques poissons fumés et déclara:
- La princesse Hilda a eu une riche idée, en t'assignant à ce chantier. Tu es un ouvrier d'une docilité proverbiale. J'ai peine à croire que tu sois le même homme qui attaqua Wolken, lors de la fête du solstice!
Le rival de Shiryu ne releva pas les yeux de son repas, mais il perçut tous les sous-entendus de cette boutade. Comme le prouvera son combat contre Shun, Syd était loin d'être stupide. Il savait que Okko n'aurait pas accepté aussi placidement les deux mois " d'intérêt généraux, que Hilda lui avait imposé, sans une bonne raison.
- J'essaye de réparer mes fautes sans faire de vagues, répondit Okko, sans cacher son cynisme. Deux mois, ce sont peu de choses dans la vie d'un homme!
Le frère de Bud, pas convaincu, changea soudain son fusil d'épaule:
- L'autre jour, je t'ai vu discuter avec le seigneur Wolken. T'a-t-il parlé des guerriers divins et de la légende de l'épée Balmung?
L'homme de Rozan, qui avait capturé quelques informations, au cours de ses semaines de pénitence, écouta d'une oreille plus attentive. Syd, sentant ce changement, lui conta en détails la légende de l'épée d'Odin et des saphirs répartis sur les armures de ses guerriers divins.
- Une épée toute-puissante, réfléchit Okko. Peuh! Quel intérêt? J'ai plus confiance en mes poings qu'en m'importe quelle arme fabuleuse! Mais, dis-moi, si tu crois vraiment toutes ces élucubrations, penses-tu aussi être l'un des hommes destinés à porter l'une des sept armures?
- C'est une possibilité, répondit Syd, évasif. C'est, en tout cas, pour cela que Hagen, Mime, Siegfried et quelques autres s'entraînent sans relâches. Tout comme Wolken et les générations de mon père, de mon grand-père et tous mes aïeux s'étaient entraînés avec eux.
- Siegfried, répéta Okko. L'homme le plus fort du royaume!
Syd, qui se doutait des intentions de ce vagabond querelleur, obtint enfin la confirmation de ses doutes. Subitement, il se leva et fit mine de revenir à sa monture. Okko, le ventre plein, ramassa les restes de son repas et les mit de côté à l'intention de Thor ou d'un des paysans, que ce Robin des bois nourrissait de ses braconnages.
- Hagen arrivera tantôt et te ramènera à ta cellule, annonça Syd, déjà sur le départ. D'ici là, sois sage! Tu as eu de la chance de réchapper au courroux de Mime, ne tente donc pas le diable. Siegfried t'a sauvé une fois, mais sa compassion a des limites. Surtout s'il te prenait l'idée fumeuse de mordre la main qui t'a protégé!
- T'inquièterais-tu pour moi, sourit Okko.
- Peut être. J'avoue avoir quelques sympathies pour toi. Sans doute car tu me rappelles un enfant à qui, autrefois, j'ai arraché un lapin qui devait lui servir de dîner. Le royaume d'Asgard possède aussi ses tigres, et l'un d'eux a également une revanche à prendre sur la vie.
Syd partit au galop, laissant Okko totalement perplexe. Toutefois, sa pensée se redirigea immédiatement vers Siegfried. Tel le penseur de Rodin, il s'assit sur une pierre et révisa son plan d'attaque. Celui-ci était excessivement simple. Il constituait à suivre le futur guerrier divin d'Alpha et, une fois celui-ci seul, l'agresser sans autre forme de sommation.
Mais, ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que le général des armées d'Asgard avait exactement le même plan. un rayon d'énergie traça subitement un cercle autour de l'humble fauteuil de Okko. Dans la foulée, il entendit la voix de Siegfried annonçait le fatidique:
- ODIN SWORD!!!


Dernière édition par Chrysos le Jeu 13 Déc - 12:50 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 10:32 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Acte 3: Le bouc émissaire

Okko fit la douloureuse expérience du ODIN SWORD, comme le fera plus tard son rival de toujours. Mais les innombrables éclats de roche, qui émiettèrent sa tunique et meurtrirent son corps, ne diminuèrent pas la satisfaction qu'il éprouvait.
- Si tu ne viens pas à la montagne, c'est elle qui viendra à toi, formula-t-il, en se rétablissant sur ses membres. Siegfried, que me vaut le plaisir de cette attaque en traître?
Le visage renfrogné, le général d'Asgard upgrada son cosmos. Par réflexe, Okko banda ses muscles et prit une pose défensive. Finalement, Siegfried clama:
- Tu aurais agi de même à la première occasion. Je n'ai fait que précipiter un peu les événements.
Le guerrier d'Asgard se remémora toutes les situations où il avait senti le regard disséquant de l'adolescent de Rozan peser sur lui. Okko, confondu, répondit:
- C'est tout à fait exact! Depuis mon combat contre Wolken, j'ai vainement cherché une opportunité de te défier. mais tu réussissais toujours à te défiler ou à t'entourer de trop nombreux témoins.
- Aujourd'hui, nul ne nous surprendra, affirma Siegfried. Qu'attends-tu pour tenir te promesse? Ne souhaitais-tu pas affronter l'homme le plus fort du royaume?
- Ce n'est pas la modestie qui t'étouffe, déclara le rival de Shiryu, poursuivant la pensée de son adversaire du moment. Soit, comme je l'ai déjà mentionné, j'aime à faire désenfler les chevilles des hommes les plus sûrs d'eux-mêmes. GRIFFES DU TIGRE!!!
Si un tigre avait, un jour, heurté un mur de béton armé, il saurait ce que pouvait ressentir Okko. Ce dernier rebondit sur la masse compacte du cosmos de Siegfried et, blessé dans sa fierté, accrocha le sol de ses griffes pour parvenir à se freiner.
- Fin du premier tour de jeu, jugea le futur guerrier divin d'Alpha. DRAGON BRAVEST BLIZZARD!!!
Piétinant toutes les conventions du combat, Siegfried déclencha son attaque ultime, trois secondes seulement après l'ouverture de ce duel. Okko, qui avait l'habitude d'une plus grande retenue de la part de ses concurrents, réalisa que son opposant ne cherchait pas à s'amuser. Non, il voulait le tuer sans autre forme de procès. Après que l'illusion d'un dragon bicéphale ait frappé son antagoniste, Siegfried le releva, en l'agrippant par le col de sa tunique.
- Ce coup était pour Wolken! S'il nous observe du Walhalla, il saura que son meurtrier est châtié à hauteur de sa faute!
- Wolken... est mort, reprit Okko, dont les fonctions cérébrales avaient du mal à travailler efficacement. Comment est-ce arrivé?
Siegfried, outré par cette manoeuvre tendant à prouver son innocence, chercha à fracasser le crâne de Okko. Par bonheur, le rival de Shiryu réussit à placer à temps une clef de lutte. Il bloqua le bras de son adversaire et, en pivotant à 180°, envoya le héros d'Asgard au tapis.
- Comment est-ce arrivé, redemanda Okko, en revenant à sa position initiale et en renforçant le ton de sa voix.
- Tu le sais parfaitement, meurtrier!
Excédé, Siegfried fit un pas en arrière et s'élança vers son concurrent. Il le saisit pas l'épaule, l'entraîné avec lui et l'enfonça dans le mur porteur du pavillon. Sans s'inquiéter de ce qu'en penserait le père de Syd, le colosse blond ruina toute la belle maçonnerie, en lui projetant à maintes reprises le corps de son infortuné opposant.
- Es-tu enfin prêt à te confesser, proposa subitement le futur adversaire des Saints de bronze. Soulage ta conscience, la mort ne t'en paraîtra que plus douce!
Okko releva mécaniquement la tête. Calmement, il essuya le sang coulant sur son front, avec les bandages de son avant-bras gauche. Puis, avec le même calme, il se remit en place l'épaule droite, déboîtée par les rudes caresses de Siegfried. Impressionné par son sang-froid, ce dernier essaya:
- Tu as glané suffisamment d'informations sur moi pour savoir que je n'ai jamais perdu un combat. Toute résistance serait vaine. Confesse ton crime et supplie la clémence des juges de l'autre monde!
Ataraxique, Okko répliqua:
- Comment avouerai-je un crime dont je ne suis pas l'auteur? Désolé détective, tu suis une fausse piste!
- Qui d'autre aurait pu l'assassiner, renchérit Siegfried. Wolken était la figure de proue du royaume! Aucun habitant ne s'en serait pris à lui!
- Triste constat! Le général des armées cherche un bouc émissaire! Qui veux-tu protéger? Syd, Hagen, Mime ou une autre sommité du royaume?
Siegfried, par son silence, conforta les opinions de son rival. Triomphant, Okko continua:
- J'ai attendu trop longtemps pour critiquer ainsi les causes de ce duel inespéré! Les deux mois, que j'ai passé à récurer vos écuries ou travailler comme un forçat à vos chantiers, sont autant de raisons de te corriger! Donc, si tu veux avoir ma peau, tu sais ce qu'il te reste à faire! Bats-toi de toutes tes forces!
- Sois tranquille, assassin! Je n'aurai aucune pitié! DRAGON BRAVEST BLIZZARD!!!
Deux boules d'énergie, symbolisant les têtes du dragon Fafnir, se réunirent en un puissant rayon qui bouscula le pauvre Okko. Dos à lui, Siegfried l'entendit retomber sur le sol et pousser un râle d'agonie. Pensif, il observa son propre torse. Sous sa livrée déchirée, la marque du poing de son adversaire commençait à s'imprégner sur sa peau en un hématome violacé.
- Quelques centimètres de plus et il atteignait ton coeur. Visiblement, il connaissais l'emplacement de ton "talon d'Achille".
Siegfried tourna le visage vers un adolescent aux cheveux couleurs d'épi qui, jusqu'à maintenant, s'était cantonné à suivre le match à distance raisonnable. Hagen, car tel était évidemment son nom, demanda alors à son meilleur ami:
- Etait-ce vraiment la seule alternative? Tu n'avais, à proprement parler, aucune preuve de sa culpabilité!
- Je devais agir vite, répliqua le général des armées. Je connais bien Mime. s'il l'avait trouvé avant moi, il se serait laissé gagner par la colère. Nous aurions alors retrouver les membres de cet assassin aux quatre coins du royaume.
Hagen, l'air grave, étudia la dépouille du meurtrier présumé de Wolken.
- Bien, dit-il. Je retourne au palais annoncer la nouvelle de son exécution. Je pense que, de toute façon, tu désires l'enterrer de tes mains et avec un minimum de cérémonie.
Le prétendant de Freya qui, comme aux siècles des mousquetaires, avait admirablement rempli sa fonction de témoin, abandonna son ami. Siegfried décrocha alors une gourde de sa ceinture. Pour se remettre les idée en place, il but une grande gorgée d'hydromel et jeta ensuite la gourde devant le visage de Okko.
- Lève-toi, dit-il. Hagen ne se retournera pas. Il a parfaitement deviné quelles étaient mes intentions.
Okko, acteur dramatique involontaire, s'aida de ses bras pour reprendre une position plus digne. L'adolescent de Rozan prit la gourde et, se moquant des lois répressives concernant l'alcool et les mineurs, but une lampée d'hydromel.
- Pas mauvais, annonça-t-il, en s'essuyant les lèvres. A quoi devons-nous trinquer? A le réussite de ta supercherie ou à la mémoire de Wolken?
- A ce duel épique, répliqua le héros d'Asgard. Hagen pourra témoigner que nous avons jouté sans nous ménager et que tu étais bien mort à l'heure de son départ.
- En parlant de départ, qu'as-tu prévu pour faciliter le mien? Si tu ne m'as pas tué, c'est qu'il faut donc que je quitte le royaume au plus vite.
- En effet. Il serait malvenu que quelques habitants superstitieux te découvrent et crient aussitôt à la sorcellerie. Donc, voici ce que j'ai planifié. Thor, qui t'attend à l'orée de cette forêt, te conduira à nos frontières par un sentier connu de lui seul. Il te fournira ensuite vivres, eaux et vêtements. Jure de ne jamais reparaître en Asgard et l'affaire sera enfin classée.
- Pas encore, détective. L'assassin de Wolken court toujours. En étouffant l'affaire, tu deviens par le fait son complice. Pourquoi le protéger ainsi?
- Ce n'est pas un vagabond, comme toi, qui pourrait le comprendre. Sache seulement que les intérêts de notre royaume passent avant toute autre considération. L'assassin de Wolken aura, j'en suis sûr, l'occasion de racheter sa faute par sa dévotion. Maintenant pars! Tu as ton duel, j'ai eu mon coupable, les apparences sont sauves.
L'adolescent de Rozan, qui savait parfaitement qu'il n'était pas encore de taille à concurrencer la terrible puissance de Siegfried, obtempéra. Cependant, il lui lança, en guise de au revoir:
- A notre prochaine rencontre, je ne viserai peut être pas aussi mal. Prends garde à ne pas trop compter sur ta technique. Ton épée est à double tranchant!


Dernière édition par Chrysos le Jeu 13 Déc - 12:50 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Lilas
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 290
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Point(s) de Cosmos: 893
Moyenne de points de Cosmos: 3,08

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 11:19 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

captivant j'attends la suite avec impatience!! Razz

Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 13:30 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Trop cool!! Chrysos, ces petites histoires sont super. (Juste un petit détail, attention aux fautes de frappe... Rolling Eyes) Continue comme ça! Okay
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Chrysos
Disciple Assidu
Disciple Assidu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 272
Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s) de Cosmos: 5 759
Moyenne de points de Cosmos: 21,17

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 14:03 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Merci pour tous ces gentils compliments...

Je suis heureux que ces histoires vous plaisent. Et désolé pour les fautes de frappes, j'essayerai d'y remédier!


Revenir en haut
Mozart
Disciple d'Athéna Divin
Disciple d'Athéna Divin

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 1 563
Localisation: Dans mes octaves
Masculin
Point(s) de Cosmos: 7 408
Moyenne de points de Cosmos: 4,74

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 16:09 (2007)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

_ _Pas mal cette histoire de duel ! Et la revanche pour plus tard sans doute !

--------- Beau recit , mes compliment !

_______________________________________________
_________________
Parrain...


Revenir en haut
Lothair
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Juin - 13:29 (2010)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

je viens de lire l'acte 1... c'est très bien trouvé Okay

Revenir en haut
Sorensen
Bronze Saint Confirmé
Bronze Saint Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 5 133
Localisation: Hell
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Ascendant: Vierge
蛇 Serpent
Point(s) de Cosmos: 32 724
Moyenne de points de Cosmos: 6,38

MessagePosté le: Jeu 24 Juin - 20:39 (2010)    Sujet du message: Enquête en Asgard Répondre en citant

Là, Lothair, tu viens de découvrir les fanfics de Chrysos, dont je suis fan, carrément. Je te conseille fortement "il était une fois au sanctuaire". Tu vas voir que c'est autre chose que la mienne, on ne boxe pas dans la même catégorie.
_________________
Voici que le temps fait son oeuvre. Un jour, les larmes seront taries, les fureurs éteintes, les tombes effacées. Mais il restera la France.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:52 (2017)    Sujet du message: Enquête en Asgard

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Disciples d'Athéna Index du Forum -> Saint Seiya -> Discussion, Dossier, Fanfics -> Saint Scénary's (Fanfics) -> Sérieux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com